L'Asvel proche de l'exploit

  • A
  • A
L'Asvel proche de l'exploit
Partagez sur :

BASKET - Villeurbanne s'est incliné après prolongation face à Fenerbahçe (76-78) mercredi en Euroligue.

Deuxième défaite en deux matches d'Euroligue pour Villeurbanne. Battue par Kaunas la semaine dernière (52-71), l'Asvel a chuté sur le fil mercredi à l'Astroballe face à Fenerbahçe (76-78, ap), malgré le gros match d'Ali Traoré (29 pts, 13 rebonds).Que c'est frustrant ! Revenu de nulle part dans un dernier quart-temps électrique, Villeurbanne a dû s'incliner contre Fenerbahçe au bout de la prolongation (78-76, ap), mercredi soir, lors de la deuxième journée de l'Euroligue. Tous les efforts d'Ali Traoré (29 points, 13 rebonds) et le réveil après le repos de Bobby Dixon (19 points, 5 passes) ont été vains et replongent l'Asvel dans ses doutes alors qu'une victoire, une semaine après la gifle reçue à Kaunas (71-52), lui aurait fait le plus grand bien. Au lieu de ça, les hommes de Vincent Collet vont retrouver la Pro A ce week-end avec un revers de plus dans les jambes. Et dans les têtes. En espérant que celui-ci, même s'il est cruel dans la forme, leur permettra dans le fond de faire le deuil des précédents. Car à part un début de troisième quart-temps transparent, les Rhodaniens n'ont pas grand-chose à se reprocher dans cette rencontre. Mais pour un club qui a annoncé en début d'exercice viser le Top 16, l'Asvel est loin du compte. Forcément inquiétant. Surtout si le Cibona Zagreb, que l'entraîneur villeurbannais a défini comme l'un des deux principaux adversaires de ses joueurs dans l'optique de la qualification pour les huitièmes de finale, réalise l'exploit de battre Barcelone jeudi. Ce qui, il est vrai, est très loin d'être fait tant les Catalans semblent au-dessus du lot.Traoré au four et au moulinPour se rassurer en début de match, la "Green Team" avait misé davantage sur sa défense et une grosse présence au rebond, surtout de la part de Traoré, dans tous les bons coups au cours du premier quart-temps (12-12, 10e). Problème: Kinsey n'a pas non plus eu envie de lâcher quoique ce soit. Et après un deuxième acte où ils se sont bien accrochés (24-29, 20e), les Villeurbannais ont sombré. Un gros trou d'air au retour des vestiaires (14-5) a suffi aux joueurs turcs pour faire la course en tête. C'est alors que Dixon et Krisjian Kangur sont venus apporter leur soutien à Traoré, trop seul jusque-là (46-55, 30e).Résultat: Villeurbanne a peu à peu refait son retard lors d'un dernier quart bouillant, ayant même deux points d'avance dans la dernière minute (64-62, 39e). Mais un dunk d'Asik a permis au Fener d'arracher la prolongation. Une période de rab que l'Ulker, sous l'impulsion de Kinsey (21 points, 7 rebonds) et Greer, a maîtrisée. Un dernier lay-up de Traoré a fait renaître l'espoir sur la fin (76-77), en vain. "Il faut un déclic", espérait Vincent Collet avant la rencontre. Malgré la défaite, il s'est peut-être produit ce soir. Mais l'essentiel n'est pas là. Et c'est sans doute le plus rageant.