L'Asvel explose en vol

  • A
  • A
L'Asvel explose en vol
Partagez sur :

Après quatre victoires de rang, l'Asvel a mordu la poussière, vendredi à Orléans, dans le cadre de la 20e journée de Pro A (76-59). Dans un match très défensif, les hommes de Philippe Hervé ont su étouffer la force de frappe des Villeurbannais, et notamment celle de Pops Mensah-Bonsu. Avec un Eric Campbell des grands soirs en attaque, les Orléanais reviennent aux portes des play-offs.

Après quatre victoires de rang, l'Asvel a mordu la poussière, vendredi à Orléans, dans le cadre de la 20e journée de Pro A (76-59). Dans un match très défensif, les hommes de Philippe Hervé ont su étouffer la force de frappe des Villeurbannais, et notamment celle de Pops Mensah-Bonsu. Avec un Eric Campbell des grands soirs en attaque, les Orléanais reviennent aux portes des play-offs. Plus dure est la chute. Après avoir enchaîné quatre succès de rang, notamment face au leader choletais la semaine passée, l'Asvel a subi une sévère dépression, vendredi à Orléans, dans le cadre de la 20e journée de Pro A (76-59). Concassés par la défense adverse, les Villeurbannais n'ont pas su trouver la solution à l'extérieur. "On a rencontré une équipe d'Orléans super dur, avec beaucoup d'intensité défensive", confirmait Mickaël Gelabale, au micro de Sport +, après la rencontre. Une intensité nouvelle pour les hommes de Philippe Hervé, qui profitent assurément de la signature d'Eric Campbell, et peuvent désormais rêver à nouveau des play-offs. L'Américain, champion de France en 2006 et en 2009, semble en effet à même de transcender ses coéquipiers, impeccables en défense. L'ancien joueur du Mans et de ...l'Asvel, a de plus ajouté à cette défense de fer une performance offensive de choix. "Je n'étais pas terrible au niveau de mon shoot sur les deux derniers matches. Je me suis concentré là-dessus lors de ma semaine d'entraînement", expliquait tout sourire le joueur après son match, tout heureux d'avoir inscrit 21 points, à 5 sur 6 derrière l'arc. Bien aidé par Amara Sy (12 points) et Ludovic Vaty (10 points) à l'intérieur, Campbell a donc porté son équipe offensivement, pour mieux punir l'Asvel. Gelabale: "Dès que Pops avait la balle, ils frappaient dessus" Une équipe rhodanienne incapable de trouver la bonne carburation en attaque. "Ils ont fermé la raquette, et on n'a pas retrouvé notre jeu extérieur", souffle un décevant Gelabale (9 points). Principale raison de cette apathie ? La souffrance à l'intérieur de Pops Mensah-Bonsu, auteur de 27 points et 13 rebonds la semaine passée, pour son premier match en Pro A. "Dès qu'il avait la balle, ils frappaient sur lui", explique l'international français à propos du pivot anglais, à qui Orléans avait réservé un traitement de faveur. S'il signe bien un double-double avec 11 points et 12 rebonds, l'ancien joueur NBA se souviendra longtemps des deux contres sauvagement infligés par Adrien Moerman. Un sérieux rappel à l'ordre qui souligne bien que les joueurs de Nordine Ghrib ne doivent pas se reposer sur leur nouvelle recrue, et que seule une performance collective aboutie leur permettra de bien figurer sur cette fin de saison. "Il faut tout donner pour nous relancer", confirme Gelabale, bien conscient des manques extérieurs de son équipe, "On n'a pas su sortir la tête de l'eau à l'extérieur". Une belle leçon qui sera sûrement révisée toute la semaine prochaine, avant l'accueil du cancre, Vichy, vendredi. Pour Orléans, à dix journées de la fin, la marge de manoeuvre est réduite en vu des play-offs. Mais une victoire à Poitiers, lors de la prochaine journée, serait un pas supplémentaire vers la rédemption.