L'Asvel dompte Iverson

  • A
  • A
L'Asvel dompte Iverson
Partagez sur :

Hôte du Besiktas ce mardi à l'Astroballe pour le compte de la 3e journée de l'Eurocoupe, Villeurbanne s'est imposé 88-85, remportant son premier succès dans la compétition, grâce notamment à un bon Matt Walsh, auteur de 23 points, 4 rebonds et 7 passes. Du côté turc, Allen Iverson, attendu avec curiosité par le public rhodanien, a fait un flop, avec 4 points et 4 passes.

Hôte du Besiktas ce mardi à l'Astroballe pour le compte de la 3e journée de l'Eurocoupe, Villeurbanne s'est imposé 88-85, remportant son premier succès dans la compétition, grâce notamment à un bon Matt Walsh, auteur de 23 points, 4 rebonds et 7 passes. Du côté turc, Allen Iverson, attendu avec curiosité par le public rhodanien, a fait un flop, avec 4 points et 4 passes. Ils n'avaient pourtant d'yeux que pour lui. Si l'Astroballe était loin d'afficher complet en ce mardi soir, le public présent conservait un oeil tout particulier envers le numéro 4 du Besiktas. Un certain Allen Iverson, semblé venir d'un autre monde du haut de son titre de MVP de la saison régulière 2001. Semblé seulement car ses première minutes sur le parquet de Villeurbanne n'auront pas laissé grande impression. Malgré une mobilité toujours présente, l'ancienne gloire de la NBA n'a jamais pu se défaire du marquage de ses garde-fous pour s'imposer. Et quand Tillie finit par se mettre à la faute, Iverson manque alors ses deux lancers francs au cours d'un deuxième quart-temps assez décousu. Et si le Besiktas vire en tête à la mi-temps (40-46), le club turc le doit bien plus à son ailier fort Michal Ignerski, finalement auteur de 22 points. L'Asvel s'accroche alors sous la houlette de Matt Walsh, de retour en France lundi après un aller-retour aux Etats-Unis en raison d'un deuil familial. L'Américain s'appuie sur Andrija Zizic et sur un Mickael Gelabale accrocheur pour rester dans le sillage d'un club turc également défait par les Serbes de Vrsac (91-94 en ouverture). Besiktas a beau accélérer le rythme, se focaliser sur Walsh pour mieux attaquer ensuite, Iverson concluant même une offrande de l'ancien Palois Mire Chatman (45-55, à 7 minutes du terme du troisième quart-temps), l'Asvel s'accroche. Avant le festival Walsh. L'ancien joueur du Miami Heat enquille les paniers, permettant aux Villeurbannais d'effacer l'ardoise de huit points à la fin du troisième quart temps avant de passer en tête à six minutes du terme (70-66). "L'entraîneur m'a permis de me reposer sur le troisième quart temps, j'étais donc frais sur la fin, c'est bien", jugera sobrement l'homme du soir (23 points) au micro d'Eurosport. Sans Iverson, cantonné au banc mais avec son duo Ignerski-Likholitov, Besiktas tente de résister, mais Tillie et Jefferson se mêlent à la fête entre dunks ravageurs et récupérations pleines de malice... Pour une belle victoire 88-85 propre à satisfaire le nouvel entraîneur, Nordine Ghrib. Avec désormais deux matches à l'extérieur (à Istanbul à nouveau contre le Besiktas puis face au leader Göttingen), Lyon-Villeurbanne n'aura pas la tâche aisée. Mais ce succès face à Iverson et les siens pourrait bien relancer son aventure européenne.