L'Asvel chute encore à Roanne

  • A
  • A
L'Asvel chute encore à Roanne
Partagez sur :

BASKET - Après Dijon la semaine passée, l'Asvel connaît sa deuxième défaite de la saison, vendredi à Roanne (67-72).

Déjà battue la semaine passée lors de l'ouverture de la Pro A face à Dijon (75-81), l'Asvel a de nouveau mordu la poussière, vendredi à Roanne, lors de la deuxième journée (72-67). Derrière tout le match et maladroits à longue distance, les hommes de Vincent Collet ont été étouffés par la défense roannaise et l'adresse de Ralph Mims (23 points, 5 interceptions et 4 passes).Du retard au démarrage. Si Ali Traoré promettait le titre la semaine passée après la défaite des siens face à Dijon, le chemin semble encore long pour l'Asvel avant de signer le doublé. Sans doute handicapés par le manque de vécu commun résultant d'un Euro terminé tardivement, les hommes de Vincent Collet, lui aussi accaparé par les Bleus, n'ont pas encore trouvé la bonne carburation. A Roanne en revanche, ce match est plutôt prometteur après avoir patiné au démarrage à Hyères-Toulon lors de la première journée (84-95, a.p.). La mise en route est équilibrée, le temps pour la défense roannaise de trouver ses marques et l'étouffante pression des locaux oblige l'Asvel à forcer ses tirs et à perdre de nombreux ballons. De leur côté, les hommes de Jean-Denys Choulet empilent et, avec un Ralph Mims ( 13 points à la mi-temps) adroit à trois points, prennent la poudre d'escampette après un terrible 12-0 (17-7, 8e). Le deuxième quart est du même acabit et les joueurs de Vincent Collet se montrent dispendieux en attaque (12 balles perdues en première temps) et tentent beaucoup à trois points...sans réussite (3/17 à la mi-temps). En face, Etienne Brower, le demi-frère de Tariq Abdul-Wahad, profite de la frustration adverse pour marquer 4 points de rang avant de rentrer aux vestiaires (39-25, 20e).Au retour sur le parquet, l'ailier lituanien Mindaugas Lukauskis se réveille (12 points au final), mais Roanne ne se désagrège pas, preuve d'un état d'esprit retrouvé après un exercice précédent difficile sur ce point. Poussés par une Halle Vacheresse en fusion, les champions de France 2007 prennent même un peu plus le large après deux banderilles lancées derrière l'arc de David Noel, ancien joueur des Bucks de Milwaukee et vu l'an passé du côté des...Philippines (50-34, 25e). Si les Rhodaniens vont bien avoir un sursaut d'orgueil en début de dernier quart (57-49, 31e), ce diable de Mims remet les choses au point à trois points dans la foulée pour lancer définitivement les siens vers une victoire certaine, malgré une Asvel qui ne s'avouera jamais vaincue (72-67, 40e).