L'armada des Schleck

  • A
  • A
L'armada des Schleck
Partagez sur :

Les semaines passent et le Luxembourg Pro Cycling Project continue de prendre forme. Autour des frères Schleck, Andy et Frank, Bryan Nygaard et Kim Andersen bâtissent une équipe complète et homogène, en piochant notamment au sein de la Saxo Bank. Ce week-end, des valeurs sûres comme Gerdemann, Wegmann ou Monfort les ont rejoint. En attendant probablement un certain Cancellara...

Les semaines passent et le Luxembourg Pro Cycling Project continue de prendre forme. Autour des frères Schleck, Andy et Frank, Bryan Nygaard et Kim Andersen bâtissent une équipe complète et homogène, en piochant notamment au sein de la Saxo Bank. Ce week-end, des valeurs sûres comme Gerdemann, Wegmann ou Monfort les ont rejoint. En attendant probablement un certain Cancellara... Les fidèles Amis pour un jour, amis pour toujours. C'est un peu la devise à la mode dans le cyclisme. On se souvient qu'Alberto Contador avait imposé Navarro, Hernandez et Noval à Bjarne Riis au moment de négocier avec Saxo Bank. Alors, au moment de cocher les premiers noms de sa future équipe, Kim Andersen, l'instigateur du Luxembourg Pro Cycling Project avec Bryan Nygaard (ex-Sky), est allé sonder les coureurs de la Saxo Bank, dont il fut directeur sportif entre 2004 et 2010, et dont sont évidemment issus Frank et Andy Schleck. Il a été entendu. A ce jour, cinq coureurs, en plus des deux frères, ont fait le trajet du Danemark vers le Luxembourg. Pour des raisons explicites. "Je pense que la principale raison qui m'a poussé à quitter Saxo Bank, c'est que la plupart des gars avec qui je m'entendais sont partis", explique simplement Dominik Klemme, chargé l'an passé d'épauler un certain Fabian Cancellara sur les classiques. "Rouler pour Contador l'an prochain, alors que j'ai roulé pour Frank et Andy cette saison, ce serait une situation étrange. Je ne me vois pas courir contre mes coéquipiers", abonde Jakob Fuglsang. Le Danois a lui aussi rejoint les frères Schleck, dont il sera l'un des plus sérieux alliés en montagne. "On a de grandes attentes le concernant, il est un des plus grands talents de ce sport", s'enflamme même Kim Andersen, à propos de Fuglsang. Très ami avec Andy Schleck, Stuart O'Grady s'est également engagé. Il sera, en compagnie de Jens Voigt, l'un des capitaines de route de l'équipe, à la moyenne d'âge assez basse. Anders Lund, pour le moment à classer dans la catégorie des espoirs qui tardent à confirmer, a lui aussi adhéré au projet, en attendant le grimpeur luxembourgeois Laurent Didier, et, bien sûr, Fabian Cancellara (voir plus bas). Les gros coups On pouvait craindre que le Team Scheck soit une sorte de copie conforme de RadioShack, à savoir une équipe bâtie autour d'un unique leader, exclusivement pour le Tour de France. Ce week-end, Nygaard et Andersen ont apporté une réponse claire en signant des coureurs complets comme Monfort, Gerdemann et Wegmann. "Bien qu'il ne soit pas un pur grimpeur ou un pur sprinteur, vous pouvez toujours compter sur plusieurs victoires de sa part chaque année", promet Andersen à propos de Fabian Wegmann. L'Allemand, qui débarque de la future défunte Milram, arrive plein d'ambitions. "Je voulais être membre de ce que je crois être l'équipe la plus excitante de la prochaine saison, a déclaré Wegmann à Cyclingnews. Je veux atteindre mon pic de forme pour les classiques wallonnes, le Tour, les Championnats du monde et des courses comme le Tour de Lombardie." Le rôle de Linus Gerdemann est en revanche plus difficile à définir. Chez Milram, il avait déçu en tant que leader sur le Tour 2010 (84e du général). Sera-t-il un équipier de luxe pour les frères Schleck, ou visera-t-il les autres grandes courses à étapes ? Maxime Monfort, lui, arrive de l'équipe HTC-Columbia pour des raisons plus établies. "C'est un coureur costaud, expérimenté, bon en chrono, ce qui est important en vue du contre-la-montre par équipe l'an prochain sur le Tour", a expliqué Andersen au Quotidien. Daniele Bennati, ex-Liquigas, sera le sprinteur n°1 de l'équipe. Les équipiers Kim Andersen disait vouloir engager 25 ou 26 coureurs. On en recense pour le moment 19, dont une bonne partie destinée à jouer les utilités. Cela risque d'être le cas pour le Français Brice Feillu. Révélé lors de sa victoire à Arcalis sur le Tour 2009, l'ancien d'Agritubel sort d'une saison blanche avec Vacansoleil, qu'il a tout fait pour quitter. Recruté pour ses qualités de grimpeur, Feillu se dit prêt à épauler les frères Schleck mais espère "avoir une petite opportunité pour [lui], s'[il] marche bien". Hormis Wouter Weylandt, l'ex poisson-pilote de Tom Boonen, et vainqueur d'une étape sur le Giro, ou encore le solide rouleur Joost Posthuma (ex-Rabobank), les autres équipiers ne disposent que de peu de références. Ils sont pour la plupart très jeunes : Tom Stamsnijder (25 ans), Davide Vigano (26 ans), Robert Wagner (26 ans), Bruno Pirès (29 ans). Il faudra tout de même suivre le néo-pro Giacomo Nizzolo, cinquième des championnats d'Europe espoirs en juillet. L'inconnue Normalement, il vient. Mais tant que ce n'est pas couché sur le papier, rien ne dit que Sky ou BMC ne vont pas arracher la signature la plus convoitée du peloton, celle de Fabian Cancellara. La formation suisse lui a même promis de lancer une ligne de vélos à son nom pour le séduire. Mais le Vélo d'Or 2010 a encore laissé entendre que son choix était fait. "J'ai passé un bon moment à la Saxo Bank, et j'ai envie de continuer avec ces gens-là". Traduisez: rejoindre ses anciens coéquipiers et son ancien mécanicien au Luxembourg. Où tout le monde l'attend. Avec Cancellara, cette équipe aurait de quoi faire très peur.