L'Argentine s'offre l'Allemagne

  • A
  • A
L'Argentine s'offre l'Allemagne
@ Reuters
Partagez sur :

FOOTBALL - L'Argentine de Maradona s'est imposée en Allemagne (1-0).

FOOTBALL - L'Argentine de Maradona s'est imposée en Allemagne (1-0). Mal en point fin 2009, l'Argentine a énormément souffert pour arracher sa qualification in extremis pour la Coupe du Monde 2010. Quelques mois plus tard, l'Albiceleste semble avoir repris du poil de la bête et l'a démontré en remportant la rencontre amicale qui l'opposait à l'Allemagne (1-0). Mercredi soir sur la pelouse de l'Allianz-Arena, les partenaires de Lionel Messi ont en effet prouvé face à un gros calibre européen qu'ils n'étaient pas disposés à faire de la figuration en Afrique du Sud à partir du 11 juin prochain.C'est en premier lieu la sérénité qu'ont dégagé les Argentins qui est à noter. Eux qui paraîssaient si tendus et dépourvus de repères lors du dénouement à suspense des éliminatoires dans la zone Amsud, sont restés bien en place, parfaitement organisés et extrêmement disciplinés en Bavière. Ensuite il faut souligner l'application et le réalisme des Sud-Américains qui ont fait mouche dans un match globalement décevant. Au point de ne jamais s'être véritablement retrouvé en danger contre les Allemands qui sortaient pourtant d'une campagne de qualifications des plus réussies. Car avec huit victoires et deux résultats nuls, la Mannschaft était loin de faire figure de simple faire-valoir.Diego rassureMais l'Argentine n'a pas tardé à maîtriser les débats lors d'un premier acte à sens unique. Malgré ce constat, il faudra attendre plus d'une demi-heure de jeu pour contempler la première occasion franche de la rencontre avec une frappe limpide d'Angel Di Maria à l'entrée de la surface adverse. Le joueur du Benfica Lisbonne voit sa tentative s'écraser sur la transversale d'un René Adler battu (38e). Le milieu offensif gauche aura pourtant sa revanche une poignée de minutes plus tard en effectuant une ouverture somptueuse dans le dos de la défense germanique. Gonzalo Higuain, parti avant la ligne médiane, devance la sortie du gardien allemand et réalise un grand pont avant de finir le travail du droit (1-0, 45e).Si le score à la pause semble logique, il apparaîtra comme encore plus juste au coup de sifflet final tant les troupes de Joachim Löw n'ont pas su refaire surface en seconde période. Seule l'entrée du buteur de Stuttgart, Caucau, offrira quelques motifs de satisfactions malgré des tentatives sans manquées (76e et 83e). Au terme des 90 minutes, c'est bel et bien le 8e succès de l'Albiceleste en 18 confrontations contre l'Allemagne (5 défaites, 5 nuls). Mais le grand gagnant de la soirée restera sans doute un Diego Maradona que l'on disait menacé et de plus en plus contesté. Nul doute qu'avec une prestation de cet accabit "El Pibe de Oro" va pouvoir préparer dans les meilleures conditions le Mondial. A lui maintenant de dégager une liste de 23 noms pour le jour J. Après avoir convoqué plus d'une centaine de joueurs depuis sa prise de fonction (en novembre 2008 ndlr), Diego a désormais l'embarras du choix.