L'Argentine en plein doute !

  • A
  • A
L'Argentine en plein doute !
Partagez sur :

L'Argentine va mal et Maradona en est conscient! Son équipe n'a guère le droit à l'erreur mercredi face au Paraguay dans ces qualifications au Mondial 2010. Après la défaite concédée face au Brésil (1-3), le moindre faux-pas plongerait les coéquipiers de Lionel Messi dans une crise profonde et réduirait leurs chances d'obtenir leur billet pour l'Afrique du Sud.

L'Argentine va mal et Maradona en est conscient! Son équipe n'a guère le droit à l'erreur mercredi face au Paraguay dans ces qualifications au Mondial 2010. Après la défaite concédée face au Brésil (1-3), le moindre faux-pas plongerait les coéquipiers de Lionel Messi dans une crise profonde et réduirait leurs chances d'obtenir leur billet pour l'Afrique du Sud. Nul n'est prophète en son pays. Diego Maradona en fait l'amère expérience, lui qui était attendu par certains comme le Messie, capable de redonner à l'Argentine toute sa splendeur afin notamment de briller à nouveau lors de la Coupe du mondz 2010. Mais le chemin vers l'Afrique du Sud se révèle tortueux pour Javier Zanetti et ses camarades qui viennent de subir une nouvelle déconvenue dans ces qualifications de la zone Amsud. Samedi, le public de Rosario a assisté à la victoire du Brésil, 3-1, pour ce qui constitue la première défaite de l'Argentine à domicile, dans le cadre des éliminatoires d'un mondial, depuis 16 ans.En 1993, la Colombie s'était imposée au stade Monumental, 5-0 et les double champions du monde, emmenés encore à l'époque par Maradona, étaient passés par les barrages pour obtenir leur billet pour la Coupe du monde aux Etats-Unis. Ironie du sort, l'ancien meilleur joueur de la planète pourrait se retrouver dans cette situation en cas de nouvelles contre-performances. Actuellement quatrièmes du classement, les Argentins vont jouer gros durant leurs trois dernières rencontres, et dès mercredi au Paraguay.Maradona: "Ça va devenir dur"Si les quatre premiers de la zone Amsud sont directement qualifiés pour l'Afrique du Sud, le cinquième disputera un barrage aller retour face au 4e de la zone Amérique centrale. Et il n'est pas à exclure une élimination des hommes de Maradona qui doivent encore se déplacer à deux reprises, à Asuncion donc, et en Uruguay lors de la 18e et dernière journée, le 13 octobre, et une réception du Pérou entre les deux. D'autant que l'Argentine présente des statistiques pas franchement rassurantes, comme cette absence de victoire hors de ses bases depuis octobre 2007 et un succès obtenu au Venezuela par la formation entraînée alors par Alfio Basile.Depuis qu'il a pris en mains la sélection albiceleste en octobre dernier, « El Diez » doit faire face aux mauvais résultats et aux nombreuses critiques. "Ça va devenir dur. Ce sera plus difficile avec ce résultat mais ce sont des choses qui arrivent dans le football. Ça ne va pas m'atteindre", disait "El Pibe de oro" après la défaite face au Brésil. Fernando Torres regrette en tout cas ce qui arrive à l'équipe de Diego Maradona, comme d'autres grandes nations en difficulté dans ces éliminatoires. "Une coupe du monde sans l'Argentine, la France ou le Portugal, ne serait plus une coupe du monde", réagissait ainsi l'attaquant de l'Espagne.Les champions d'Europe, eux, se portent très bien forts de leur sept victoires en autant de matches disputés dans le groupe. L'Afrique du Sud leur tend les bras tout comme le Brésil qui, grâce à son succès à Rosario, a obtenu sa qualification. Le Paraguay imiterait la Seleçao en cas de succès mercredi pour valider ainsi une quatrième participation consécutive à une coupe du monde. La motivation des joueurs de « l'Albirroja» est toute trouvée. Et s'ils peuvent enfoncer un peu plus le rival argentin...