L'Argentine déjà au pied du mur

  • A
  • A
L'Argentine déjà au pied du mur
Partagez sur :

Auteur d'une Copa America décevante cet été, l'Argentine continue de décevoir lors des éliminatoires de la zome Amsud pour la Coupe du monde 2014. Vendredi à Buenos Aires, l'Albiceleste, qui alignait pourtant toutes ses stars, a été accrochée par la Bolivie (1-1). Autant dire que la rencontre de mardi en Colombie s'annonce déjà capitale.

Auteur d'une Copa America décevante cet été, l'Argentine continue de décevoir lors des éliminatoires de la zome Amsud pour la Coupe du monde 2014. Vendredi à Buenos Aires, l'Albiceleste, qui alignait pourtant toutes ses stars, a été accrochée par la Bolivie (1-1). Autant dire que la rencontre de mardi en Colombie s'annonce déjà capitale. L'Argentine a beau disposer sur le papier de l'une des plus belles équipes au monde, les joueurs de l'Albiceleste peinent toujours à bien évoluer ensemble. Si ce paradoxe est observé depuis plusieurs années déjà, la sélection sud-américaine n'a plus franchi les quarts de finale de la Coupe du monde depuis sa finale perdue en 1990, il est encore plus flagrant ces derniers mois. Après une Copa America ratée cet été - élimination en quarts de finale face à l'Uruguay -, Alejandro Sabella, nommé à la place de Sergio Batista, pensait avoir réussi à relancer les siens grâce à la belle victoire sur le Chili (4-1), en ouverture des éliminatoires de la zone Amsud pour la Coupe du monde 2014. Mais le soufflé est rapidement retombé. Pour preuve, une défaite surprise face au Venezuela dans la foulée (0-1), puis un nul bien terne face à la Bolivie vendredi dernier (1-1), malgré un trident offensif qui avait de quoi faire rêver bon nombre de sélections: Lionel Messi, Gonzalo Higuain et Javier Pastore, titulaire en l'absence de Sergio Agüero, blessé. Un résultat qui a fait sortir de sa réserve habituelle le double Ballon d'Or, qui avait cristallisé toutes les critiques dans son pays d'origine pour ses prestations médiocres avec la sélection nationale. Messi n'a pas apprécié Furieux d'avoir "perdu deux points à domicile", la star du Barça, citée par Marca, regrettait que l'Argentine n'ait bien joué "que par moments", avant d'encaisser un but "à partir de rien". Ce dernier n'a également pas hésité à critiquer l'arbitre, qui "a changé le match" en refusant un but d'Higuain en première période. Malgré les regrets, Messi et ses coéquipiers devront toutefois rapidement tourner la page. Car, avec seulement quatre points pris en trois matches, l'Albiceleste n'a désormais quasiment plus le droit à l'erreur si elle ne veut pas se mettre en difficulté dans ces éliminatoires. Le déplacement de mardi à Barranquilla s'annonce déjà décisif face à une équipe de Colombie plutôt bien partie dans la compétition après une victoire en Bolivie (2-1) et un nul obtenu vendredi à domicile face au Venezuela (1-1).