L'Argentine dans la douleur

  • A
  • A
L'Argentine dans la douleur
Partagez sur :

FOOT - Victorieuse de l'Uruguay (1-0), l'Argentine de Diego Maradona tient enfin son billet pour la Coupe du Monde 2010.

L'Argentine participera à la Coupe du Monde 2010 ! Mais que ce fut dur pour les hommes de Diego Maradona qui ont dû attendre le dernier match des éliminatoires et une victoire à l'arraché face à l'Uruguay (1-0), obtenue mercredi à Montevideo, pour décrocher leur qualification directe pour l'Afrique du Sud. La Celeste devra de son côté disputer un barrage contre le Costa Rica pour espérer obtenir le précieux sésame.Trois jours après l'improbable scénario de la victoire (2-1) arrachée face au Pérou grâce à la renaissance miraculeuse de Palermo, l'Argentine de Maradona est enfin parvenue à ses fins dans la nuit de mercredi à jeudi en validant tout autant dans la douleur son billet direct pour l'Afrique du Sud et sa Coupe du monde 2010. Une victoire au forceps (1-0) au Centenario de Montevideo face à l'Uruguay, grâce à un but d'un nouvel entrant, le milieu de terrain Mario Bolatti, inscrit à la 84e minute de jeu, qui symbolise parfaitement le chemin de croix de cette sélection tout au long de ces éliminatoires.L'essentiel est là pour les doubles champions du monde (1978 et 1986), qui disputeront sur le continent africain leur quinzième phase finale de Coupe du monde, la dixième consécutive. Pour l'Uruguay, il faudra en revanche en passer par les barrages en un duel aller-retour forcément aléatoire face au quatrième de la zone CONCACAF, le Costa-Rica.Une satisfaction pour les amoureux du football qu'un Mondial sans l'Albiceleste et ses stars n'aurait pas totalement contenté. Dieu existe, titre le quotidien sportif Olé après ce qui tient lieu de véritable miracle. Sans inspiration, l'Argentine se dirigeait vers un triste 0-0 avant que l'expulsion du latéral gauche uruguayen, Martin Caceres, à la 83e minute de jeu, ne débloque les débats et ne permette l'ouverture décisive du score pour la première victoire argentine en Uruguay depuis 1976. Maradona: "Il y a des gens qui ne le méritent pas"Quatrièmes et donc en position de qualifiés avant ce match couperet, les joueurs de Maradona se contentaient jusqu'alors de profiter du résultat signé dans le même temps par le Chili, qui dominait (1-0, score final) l'Equateur, capable en cas de performance à Santiago, de coiffer les Argentins. Un statu-quo et une qualification aux côtés du Brésil, du Paraguay et du Chili dans cette zone AMSUD, qui confirme le malaise dans ce groupe, incapable tout au long de cette campagne de se libérer et d'afficher un visage digne de son statut. A moins d'un an de la Coupe du monde, le chantier qui s'offre à Maradona reste entier. A commencer bien sûr par l'énigme d'un Leo Messi, dont on se réjouit d'apprendre qu'il sera bien présent en Afrique du Sud, mais qui aura une fois encore traversé cette rencontre tel un fantôme... Maradona, qui aura brillé par ses tergiversations, comme l'illustrent les 78 joueurs utilisés au cours de ces éliminatoires et surtout une absence de plan de jeu.Un sélectionneur qui à l'issue du match préférait fustiger une presse coupable à ses yeux de ne pas l'avoir soutenu dans la tourmente. "Je remercie l'équipe pour le privilège qu'il m'a fait en m'emmenant au Mondial et aux gens qui ont fait le déplacement mais (...) il y a des gens qui ne le méritent pas, déclarait l'ancien n°10 menaçant. J'ai de la mémoire. Je vais me souvenir de ceux qui n'ont pas cru en la sélection et m'ont traité comme un moins que rien. Aujourd'hui nous sommes au Mondial, sans l'aide de personne."