L'Argentine au rattrapage

  • A
  • A
L'Argentine au rattrapage
Partagez sur :

Après son match nul augural face à la Bolivie (1-1), l'Argentine joue son deuxième match de Copa America face à la Colombie, dans la nuit de mercredi à jeudi, devant son public. Alors que les Colombiens ont démarré par une victoire au Costa Rica (1-0), les partenaires de Lionel Messi n'ont déjà plus le droit à l'erreur.

Après son match nul augural face à la Bolivie (1-1), l'Argentine joue son deuxième match de Copa America face à la Colombie, dans la nuit de mercredi à jeudi, devant son public. Alors que les Colombiens ont démarré par une victoire au Costa Rica (1-0), les partenaires de Lionel Messi n'ont déjà plus le droit à l'erreur. Les supporters ne pardonneraient pas. Après avoir vu leur équipe se prendre les pieds dans le tapis pour leur premier match, samedi dernier, face à la Bolivie (1-1), les fans argentins attendent une revanche de la part de leurs joueurs face à la Colombie. Premier choc de cette Copa America, l'affiche promet en tout cas quelques étincelles, alors que les partenaires de Falcao sont eux bien entrés dans leur compétition, face au Costa Rica (1-0). Pour l'attaquant de Porto, le match revêt d'ailleurs un sentiment particulier, lui qui fut formé du côté de River Plate. "Ce match sera spécial pour moi car j'ai été formé ici, où j'ai joué quatre saisons en inférieur et quatre autres comme professionnel. Ils m'ont offert la possibilité de jouer, j'ai grandi avec plusieurs de ceux qui sont dans la sélection argentine aujourd'hui. Ça sera un jour très spécial pour moi", a reconnu l'attaquant de Porto. Grondana: "Messi ne joue jamais mal" En face, le match sera également spécial pour Lionel Messi, qui cristallise une nouvelle fois les regards. Si sa performance individuelle face à la Bolivie n'est pas à remettre en cause, force est de constater que collectivement, l'Argentine n'arrive pas à jouer avec son prodige. Contraint de redescendre beaucoup plus bas pour aller chercher le ballon, le Barcelonais perd en effet beaucoup d'efficacité, et ne parvient pas à se monter aussi tranchant qu'il ne l'est en Catalogne. Pourtant, pas question d'accabler "La Pulga". Pour Julio Grondana, Messi n'est pas responsable. "Messi ne joue jamais mal, ceux qui jouent mal sont ceux qu'il a autour de lui. Puisque le ballon ne parvient pas à Messi, il descend la récupérer", a expliqué le président de la Fédération argentine de football. Toujours est-il qu'il faudra bien que tout ce petit monde s'entende, sous peine de risquer une élimination prématurée, qui ferait vraiment mauvais genre pour une compétition organisée à domicile.