L'arbitrage à cinq étendu

  • A
  • A
L'arbitrage à cinq étendu
@ Reuters
Partagez sur :

FOOTBALL - La Fifa a décidé d'introduire les cinq arbitres en Ligue des champions.

FOOTBALL - La Fifa a décidé d'introduire les cinq arbitres en Ligue des champions. Alors que les polémiques sur l'arbitrage ont émaillé la dernière Coupe du monde, la Fifa a décidé d'agir. C'est l'International Board (IFAB), organe chargé de fixer les règles du jeu au sein de la FIFA, réuni mercredi lors d'une commission technique, qui a décidé de faire entrer en vigueur l'arbitrage à cinq pour les matches de Ligue des champions, dès la saison prochaine. L'arbitrage à cinq ajoute donc deux arbitres chargés de surveiller les deux surfaces de réparation, et a pour objectif de mieux surveiller les mouvements au sein de celle-ci, ou de voir si le ballon a franchi, ou non, la ligne de but. Le communiqué de la Fifa précise que l'expérience de la saison dernière, en Ligue Europa, sera prolongée jusqu'en 2012, date à laquelle l'IFAB organisera une Assemblée générale, pour étendre la mesure aux autres confédérations de la Fédération internationale. Outre la compétition européenne, l'arbitrage à cinq sera de mise en France, lors de la Coupe de la Ligue, pour la Super Coupe de l'UEFA, ainsi que pour des compétitions nationales au Brésil et au Mexique. Pour ce qui est de l'arbitrage vidéo en revanche, rien n'a été décidé. La question ne sera abordée que lors d'une réunion, prévue en octobre. Pour ce qui est de la Coupe de la Ligue, Frédéric Thiriez, s'est déclaré déçu de ne pas tester la vidéo. "Nous n'avons pas eu le droit d'expérimenter l'arbitrage vidéo malgré les demandes faites à la FIFA", explique le président de la Ligue Nationale de Football, via un communiqué. "Bien entendu, nous ne sommes pas sectaires sur un sujet aussi important et nous sommes heureux de contribuer à poursuivre l'expérience de l'arbitrage à cinq. En effet, nous serons toujours volontaires pour aider les arbitres ! Ce dispositif permettra de limiter les erreurs dans les surfaces de réparation (...) Bien évidemment, l'arbitrage à cinq ne remplace pas la vidéo et cette question de l'arbitrage vidéo demeure plus que jamais posée", conclut Thiriez.