L'année de San Jose ?

  • A
  • A
L'année de San Jose ?
Partagez sur :

Alors qu'ils avaient remporté les trois premières rencontres de leur série face aux Detroit Red Wings, les Sharks ne se sont qualifiés pour la finale de la conférence Ouest des playoffs NHL qu'au terme du match 7, la nuit dernière. San Jose saura-t-il rééditer cette performance contre les Vancouver Canucks ? A l'Est, les Boston Bruins seront opposés au Tampa Bay Lightning.

Alors qu'ils avaient remporté les trois premières rencontres de leur série face aux Detroit Red Wings, les Sharks ne se sont qualifiés pour la finale de la conférence Ouest des playoffs NHL qu'au terme du match 7, la nuit dernière. San Jose saura-t-il rééditer cette performance contre les Vancouver Canucks ? A l'Est, les Boston Bruins seront opposés au Tampa Bay Lightning. VANCOUVER CANUCKS - SAN JOSE SHARKS A force de décevoir, les Sharks ont fini par douter eux-mêmes de leur talent. Depuis deux ans en effet, San Jose est attendu au tournant. Et se vautre lamentablement. En 2009 comme en 2010, la franchise californienne s'est présentée en playoffs avec le lourd statut de tête de série n°1, sans jamais y faire honneur. Les Anaheim Ducks, dès le premier tour (4-2), puis les Chicago Blackhawks, cette fois-là en finales de conférence (4-0), s'étaient fait un plaisir de les éliminer. Un exploit qu'ont bien failli réaliser les Red Wings, cette semaine, à la différence près que les hommes de Todd McLellan ne sont plus "que" deuxièmes de la conférence Ouest. Un poids en moins qui, peut-être, va leur permettre d'aller loin. Après avoir perdu les trois premières rencontres de la série, Detroit était pourtant bien parti pour être balayé. Mais les partenaires de Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg sont revenus d'outre-tombe pour arracher un septième match décisif. Que les Sharks ont finalement remporté sur leur glace (3-2), la nuit dernière. "Il y avait beaucoup de sceptiques qui disaient qu'on n'y arriverait peut-être pas, a réagi sur ESPN.com le capitaine de San Jose, Joe Thornton, une fois la qualification en poche. Mais c'est la deuxième année de suite que nous battons une bonne équipe. Et nous en sommes également une, désormais." A confirmer en finale de conférence contre les Vancouver Canucks, leaders à l'Ouest à l'issue de la saison régulière et tombeurs des Nashville Predators au tour précédent (4-2). Si Patrick Marleau, qui a inscrit son premier point de la série contre Detroit en marquant le but de la victoire jeudi soir, est à son meilleur niveau, les Sharks peuvent y croire. "Pour lui et pour l'équipe, en finir avec le but de la gagne est très spécial, a déclaré Todd McLellan. Je pense qu'il aura une grosse pression en moins sur les épaules au prochain tour. Il a fait la différence ce soir." Un paramètre peut jouer en défaveur de son équipe: la fatigue. Car la franchise canadienne aura eu trois jours de repos en plus pour préparer ce duel qui ouvrira, à l'un ou à l'autre, les portes de la Stanley Cup. BOSTON BRUINS - TAMPA BAY LIGHTNING L'autre affiche, à l'Est, est des plus surprenantes. Car ni Boston et encore moins Tampa Bay n'étaient attendus à pareille fête. Peu de gens avaient par exemple misé sur le Lightning, opposé aux Capitals - leaders à l'issue de la saison régulière - en demi-finales de conférence, ce qui ne l'a pas empêché de "sweepé" une équipe de Washington méconnaissable. Un scénario qui s'est reproduit entre les Bruins et les Flyers - tête de série n°2 - , Philadelphia ayant mordu la poussière en quatre matches secs (0-4). Dès lors, difficile de dégager un favori de cette confrontation inattendue, qui débutera dès samedi soir dans le Massachussetts. Au moins les deux équipes auront-elles eu le temps de se ressourcer, elles qui sont au repos depuis déjà plus d'une semaine...