L'Angleterre tient son billet

  • A
  • A
L'Angleterre tient son billet
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Vainqueurs des Slovènes (1-0), les Anglais sont en huitièmes de finale.

CM 2010 - Vainqueurs des Slovènes (1-0), les Anglais sont en huitièmes de finale.Un nul aurait pu faire les affaires de l'Angleterre. Mais elle aurait alors été dépendante de l'autre match du groupe C entre les Etats-Unis et l'Algérie. La sélection aux Trois Lions n'a pas souhaité prendre ce risque. Elle a bien fait. Face à une équipe de Slovénie nettement plus discrète que lors de ses deux rendez-vous précédents, les joueurs de Fabio Capello ont montré plus d'allant et d'envie que devant les Fennecs. Le tableau d'affichage n'a suivi qu'à moitié (1-0), malgré une foultitude d'occasions franches, mais l'essentiel est là.Un résultat qui a failli ne pas embarrasser plus que ça les Slovènes. Avec quatre points, ils pensaient pouvoir accompagner les Anglais en huitièmes de finale. Mais à quelques kilomètres de là, les Etats-Unis ont plombé l'Algérie dans les dernières minutes (1-0), validant eux aussi leur billet pour la suite du tournoi. Reste à savoir qui parmi les quatre formations d'un groupe D encore indécis ces deux équipes affronteront au tour suivant. Une chose est sûre: tout le Royaume soutiendra ce mercredi soir le Ghana, adversaire de l'Allemagne. Une Mannschaft qui, en cas de succès, affrontera les sujets de Sa Majesté...Une telle confrontation serait un coup dur pour Gerrard, Lampard and Co. Mais qu'ils se rassurent: Fabio Capello semble avoir compris ce qui n'avait pas fonctionné lors des deux dernières sorties de ses protégés dans ce Mondial, contre les Américains (1-1) et les Algériens (0-0). Au coup d'envoi, pas de Heskey, transparent jusque-là aux côtés de Rooney, ni de Lennon. Ce sont Defoe et Milner qui ont débuté à leur place. Avec succès puisque le premier, auteur d'une bonne saison à Tottenham, a jailli au moment opportun sur un centre du deuxième venu de la droite et ouvert le score en faveur des Three Lions (1-0, 23e).Rooney malchanceuxUn but qui est venu récompenser un énorme travail de sape des joueurs anglais, très remuants mais trop gauches à l'image de Lampard au-dessus (27e), qui a ensuite partagé sa maladresse avec Gerrard sur une double tentative bien neutralisée par un excellent Handanovic (31e). Visiblement intimidés, voire paralysés par l'enjeu, les Slovènes n'ont eux pas eu grand chose à se mettre sous la dent dans un stade de Port Elizabeth aux allures de Wembley, où les vuvuzelas ont parfois à peine couvert les "God save the Queen" britanniques. Il n'y a guère que Cesar, sur une déviation (21e), pour avoir inquiété James au cours de la première période.Au retour des vestiaires, le scénario s'est répété quand Defoe a profité d'un mauvais alignement de la défense avant de manquer de réussite devant le gardien adverse (46e), puis lorsque Terry a vu sa tête stoppée par ce diable de Handanovic (57e). Même Rooney, pourtant dans tous les bons coups, n'est pas parvenu à ouvrir son compteur en Coupe du monde puisqu'il a trouvé le poteau alors qu'il était seul face au portier des Dragons (58e). Autant d'échecs face au but se paient généralement tôt ou tard. Pas cette fois, malgré les tentatives coup sur coup de Novakovic et Birsa (68e). Au grand, au très grand regret de la Slovénie.