L'Angleterre pas payée

  • A
  • A
L'Angleterre pas payée
Partagez sur :

En dépit d'une nette domination et d'un penalty peut-être oublié en seconde période pour une main de Jovanovic, l'Angleterre a buté mardi devant le Monténégro. A Wembley, la formation de Capello s'est contentée d'un 0-0 dans cette 4e journée du groupe G des éliminatoires de l'Euro 2012. Au classement, les Three Lions restent à la deuxième place derrière leurs adversaires du soir.

En dépit d'une nette domination et d'un penalty peut-être oublié en seconde période pour une main de Jovanovic, l'Angleterre a buté mardi devant le Monténégro. A Wembley, la formation de Capello s'est contentée d'un 0-0 dans cette 4e journée du groupe G des éliminatoires de l'Euro 2012. Au classement, les Three Lions restent à la deuxième place derrière leurs adversaires du soir. "Je suis un battant." Attaquer pour mieux se défendre, Fabio Capello, le sélectionneur italien des Three Lions, a usé mardi soir devant la presse britannique un principe cher à certains de ses collègues entraîneurs, lui qui a pour philosophie inverse d'insister sur la défense pour mieux attaquer. Question défense, l'Angleterre est certes en progrès, avec un seul but encaissé depuis le début de ces éliminatoires, mais l'équipe de maître tacticien italien a trouvé meilleure sur sa route mardi : le Monténégro, qui a quitté Wembley sans prendre de buts comme lors de ses trois premiers matches des éliminatoires à l'Euro 2012. Là où elle avait su profiter des largesses défensives de la Bulgarie (4-0) puis faire sauter le verrou suisse (3-1), l'Angleterre est cette fois-ci restée stérile malgré une nette domination dans la possession du ballon. Mais Rio Ferdinand et ses coéquipiers ont manqué d'imagination pour prendre à défaut une très solide formation monténégrine. "Il faut respecter les petits pays. Le Monténégro a de très bons joueurs. Ils jouent en équipe, ils travaillent beaucoup et sont bons techniquement", a loué Capello. "Ce n'est pas facile contre eux. Il faut marquer vite." Chose que les Anglais n'ont pas su faire en dépit de la présence du duo Rooney-Crouch aux avant-postes. La faute notamment à Mladen Bozovic, le gardien monténégrin, décisif pour stopper deux tentatives de l'attaquant mancunien et vigilant jusqu'au bout pour mettre en échec Gareth Barry. Au final, la meilleure occasion de la rencontre sera à mettre au crédit de l'équipe de Zlatko Kranjcar, Milan Jovanovic ayant trouvé la barre de Joe Hart à sept minutes de la fin du temps réglementaire, même si l'arbitre aurait pu siffler un pénalty contre le défenseur monténégrin pour une main dans sa surface. "Il aurait pu aussi attraper le ballon, le mettre sous son maillot et rentrer chez lui", s'est amusé Ferdinand, le capitaine anglais, mécontent de cette décision arbitrale mais encore plus déçu par le résultat du match : "Nous méritions mieux certes, et il y a du positif dans ce match notamment le fait de ne pas avoir pris de but, mais nous nous devons de remporter ce genre de rencontres."