L'Angleterre ne fait pas la fière

  • A
  • A
L'Angleterre ne fait pas la fière
@ Reuters
Partagez sur :

ANGLETERRE - Les hommes de Capello ont eu chaud en amical contre le Japon (2-1).

ANGLETERRE - Les hommes de Capello ont eu chaud en amical contre le Japon (2-1).L'Angleterre a obtenu une victoire très heureuse dimanche en Suisse face au Japon (2-1), qualifié pour la Coupe du monde dans un groupe E très relevé avec les Pays-Bas, le Cameroun et le Danemark. Un succès offert par les Nippons qui ne manquera pas d'interpeller les supporters anglais, pas dupes en dépit de leur indéfectible soutien de la qualité de jeu proposée par leurs protégés. Fabio Capello s'est offert une dernière revue d'effectif, titularisant notamment Darren Bent (Sunderland) au côté de son leader, Wayne Rooney, et Tom Huddlestone (Tottenham) au milieu de terrain. Mais c'est bien sa défense, celle qui est pressentie pour commencer la Coupe du monde, c'est-à-dire le quatuor Johnson-Ferdinand-Terry-Cole, qui a affiché des signes de fébrilité, Tulio, le défenseur japonais d'origine brésilienne, en profitant pour tromper rapidement sur corner David James, en concurrence avec Robert Green (West Ham) et aligné au coup d'envoi (7e, 0-1). Rooney affûté et frustréEsseulé en première période, Rooney, le seul à évoluer à son niveau, recevra du sang frais à la pause, Joe Hart, Steven Gerrard, Shaun Wright-Phillips, Jamie Carragher et Joe Cole faisant leur entrée en jeu aux places de James, Bent, Theo Walcott, Johnson et Huddlestone. Passée dans un 4-4-1-1 avec Cole derrière Rooney, l'Angleterre se montre plus dangereuse, notamment par l'attaquant de Manchester United, frustré de ne pas trouver la faille.Mis en échec par Kawashima, le gardien nippon, à l'instar de Lampard dont le penalty est arrêté (56e), les Anglais ne devront leur salut dans ce match qu'à deux réalisations contre leur camp de Tulio (72e, 1-1) puis de Nakazawa (83e, 2-1), malheureux Japonais qui iront même jusqu'à toucher du bois en fin de match sur un nouveau corner (90e). Mais si le score est anglais, la manière aura été japonaise. Et à deux semaines de la Coupe du monde, Fabio Capello est conscient de ce qui importe le plus...