L'Angleterre en impose

  • A
  • A
L'Angleterre en impose
Partagez sur :

Le XV de la Rose est plus que jamais favori à la victoire finale dans ce Tournoi des VI Nations 2011 après la démonstration offerte samedi face à l'Italie (59-13). Les Transalpins ont résisté en entame avant d'être submergés par la vague anglaise, une nouvelle fois surfée avec aisance par Chris Ashton, auteur d'un quadruplé, une semaine après un doublé réussi en terre galloise.

Le XV de la Rose est plus que jamais favori à la victoire finale dans ce Tournoi des VI Nations 2011 après la démonstration offerte samedi face à l'Italie (59-13). Les Transalpins ont résisté en entame avant d'être submergés par la vague anglaise, une nouvelle fois surfée avec aisance par Chris Ashton, auteur d'un quadruplé, une semaine après un doublé réussi en terre galloise. En quête d'un succès final dans le Tournoi des VI Nations depuis 2003, l'Angleterre est parfaitement lancée dans cette édition 2011. Une semaine après une victoire inaugurale enregistré au Millennium Stadium de Cardiff face aux Gallois (26-19), le XV de la Rose a confirmé ce samedi face à l'Italie. Et quelle confirmation puisque les protégés de Martin Johnson ont fait exploser les Transalpins, repartis de Twickenham avec une cinglante défaite (59-13) dans la besace. Un échec cuisant pour les compatriotes de Sergio Parisse, eux qui restaient sur des performances prometteuses face aux Anglais avec trois de leurs meilleurs résultats dans l'histoire des confrontations entre les deux pays enregistrés lors des quatre dernières années. Courageux l'an passé sur son terrain de Flaminio malgré la défaite (17-12), le XV italien semblait pourtant parti pour offrir une nouvelle résistance de choix cet après-midi, en atteste le score de 10-6 jusqu'à la 25e minute de jeu. Au contact grâce à deux pénalités de Mirco Bergamasco (5e et 13e), les troupes de Nick Mallett n'ont fait illusion qu'en début de partie. Et encore puisque dès la 3e minute de jeu, Ashton profite d'un service de Flood pour inscrire le premier essai du match. Commence alors le festival de l'ailier de Northampton. Auteur d'un doublé au pays de Galles le week-end dernier, l'ancien treiziste a encore fait mieux ce samedi. Ashton, neuf essais... en neuf matches ! Car après son essai inaugural, le natif de Wigan remet le couvert en se jetant derrière la ligne (17-6, 25e). Deux essais qui n'étanchent en rien la soif de celui qui est la véritable sensation du Tournoi depuis son ouverture. Un statut de nouvelle star renforcé en seconde période puisque le pensionnaire des Saints aplatit encore après un bon travail de Banahan (38-6, 55e). Déjà auteur d'un triplé, Ashton s'offre même un étonnant quadruplé en fin de partie lorsqu'il profite d'une touche perdue par les Transalpins pour signer un essai de 80 mètres, son neuvième en autant de sélections sous le maillot anglais ! Héros de la leçon anglaise, Ashton n'a pourtant pas été le seul à s'illustrer puisque Cueto (30e), Tindall (35e), Care (58e) et Haskell (72e) ont eux aussi franchi la ligne d'en-but transalpine, l'Italie sauvant l'honneur grâce à un unique essai, oeuvre d'Ongaro (69e). Une bien maigre consolation pour une Squadra Azzurra surclassée par des Anglais joueurs, rapides et aussi puissants qu'inspirés sous la houlette de Toby Flood. Les ingrédients d'un Grand Chelem ? Réponse dans deux semaines avec la visite attendue du XV de France dans le temple de l'ovalie londonien...