L'Allemagne est prête

  • A
  • A
L'Allemagne est prête
@ Reuters
Partagez sur :

CM2010 - la Mannschaft sera à suivre de près en Afrique du Sud.

CM2010 - la Mannschaft sera à suivre de près en Afrique du Sud.L'AVIS DE LA REDACTION "Il faut bien sûr toujours compter sur l'Allemagne, mais le onze allemand ne fait pas partie à mes yeux du premier cercle des prétendants pour le titre." Cet aveu d'Ottmar Hitzfeld, l'ancien entraîneur du Bayern Munich aujourd'hui à la tête de la sélection suisse, résume le sentiment général qui accompagne historiquement la Mannschaft. Non les Allemands ne sont pas aussi séduisants que les Brésiliens, les Argentins ou encore les Espagnols. Mais ils sont toujours là. Depuis 1970, ils n'ont raté aucune édition de la Coupe du monde et restent sur une finale en 2002 et une demi-finale, chez eux, en 2006. Dans un groupe certes abordable, avec la Russie pour principal adversaire, l'Allemagne s'est facilement qualifiée sans concéder la moindre défaite. Suffisant pour faire de cette équipe, qui s'appuie depuis 2006 sur un même noyau dur (Lahm, Schweinsteiger, Klose, Podolski...), un outsider sérieux au titre. La défaite concédée face à l'Argentine en amical en mars (0-1), le forfait de son capitaine, Michael Ballack, auquel s'ajoutent ceux d'Adler et Rolfes, ou encore l'absence de Kuranyi, écarté, ont depuis plombé le tableau. Mais l'Allemagne, finaliste de l'Euro 2008, a l'expérience pour s'accommoder de ces pépins. LA STAR : BASTIAN SCHWEINSTEIGEREn l'absence de Michael Ballack, le taulier et capitaine de la Mannschaft, contraint de renoncer en raison d'une blessure à la cheville, Bastian Schweinsteiger sera l'un des leaders de l'Allemagne. Si le brassard a été offert à Phillip Lahm, son coéquipier du Bayern, le milieu de terrain munichois, vice-capitaine, est invité à prendre ses responsabilités durant cette Coupe du monde. Pas le genre de challenge que peut effrayer ce solide gaillard, bavarois d'origine, qui compte aujourd'hui 74 sélections à son compteur, pour 21 buts dont deux lors de la petite finale de la Coupe du monde 2006 remportée contre le Portugal (3-1), depuis ses débuts à 20 ans lors de l'Euro 2004 sous les ordres de Rudi Völler. Confronté à la concurrence de Franck Ribéry à l'arrivée du Français à Munich, Schweini a rongé son frein sur le banc avant de regagner une place de titulaire à droite. Mais c'est à la récupération, là où l'a installé Louis Van Gaal au Bayer, que Schweinsteiger devrait briller avec l'Allemagne. LES 23 ALLEMANDS : Gardiens: Neuer (Schalke 04), Wiese (Werder Brême), Butt (Bayern Munich)Défenseurs: Friedrich (Hertha Berlin), Mertesacker (Werder Brême), Boateng (Hambourg SV), Lahm (Bayern Munich), Tasci (VfB Stuttgart), Jansen (Hambourg SV), Badstuber (Bayern Munich), Aogo (Hambourg SV)Milieux: Khedira (VfB Stuttgart), Kroos (Bayer Leverkusen), Schweinsteiger (Bayern Munich), Marin (Werder Brême), Ozil (Werder Brême), Trochowski (Hambourg SV)Attaquants: Müller (Bayern Munich), Klose (Bayern Munich), Podolski (Cologne), Gomez (Bayern Munich), Kiessling (Bayer Leverkusen), Cacau (VfB Stuttgart)