L'Algérie accroche l'Angleterre

  • A
  • A
L'Algérie accroche l'Angleterre
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Face à une pauvre équipe anglaise, l'Algérie prend un point.

CM 2010 - Face à une pauvre équipe anglaise, l'Algérie prend un point.Ils s'y voyaient déjà... Annoncés – peut-être un trop prématurément - dans le dernier carré de cette première Coupe du monde africaine de l'histoire, les Anglais espéraient bien faire oublier leurs piteux débuts face à leurs cousins américains (1-1) et ne faire qu'une bouchée d'Algériens apparus bien limités contre la Slovénie en ouverture de la compétition (0-1), pour se repositionner dans la course à la qualification au sein de ce Groupe C. Raté ! Car les hommes de Fabio Capello n'auront rien montré face aux Fennecs vendredi soir au Cap, obtenant un nouveau match nul qui ne les avance pas beaucoup plus (0-0). Les Verts restent quant à eux en vie dans ce Mondial mais regretteront sans doute longtemps de ne pas avoir su profiter du mal-être d'un adversaire qui n'est pas sans rappeler un autre grand malade du football européen...Après le match nul décroché par les Etats-Unis face aux Slovènes dans l'après-midi (2-2), ce nouveau résultat promet en tout cas un insoutenable suspense mercredi prochain lors de la dernière journée. Car Birsa et ses coéquipiers peuvent, en cas de nul face aux Anglais, obtenir leur billet pour les huitièmes de finale, un score qui serait alors favorable au vainqueur de la rencontre Etats-Unis-Algérie... Une issue que redoute désormais des Three Lions dont David James retrouvait le onze de départ vendredi soir, au détriment d'un Robert Green puni après son immense bourde face aux Américains.Les bonnes dispositions des VertsDe bourde, il aurait également pu en être question sur les premières prises de balle du gardien algérien Rais M'Bohli, remplaçant d'un Faouzi Chaouchi touché à la cheville et peut-être au mental après sa bévue face aux Slovènes. M'Bohli qui négocie de manière très approximative son premier ballon aérien (4e), avant de complètement manquer sa relance, offrande dont ne profite pas Gerrard (6e). Mais les Fennecs n'ont pas l'apanage de l'étourderie et Carragher leur rappelle rapidement, en manquant de tromper son propre gardien sur un centre de Ziani (17e). Ziani justement, multiplie les incursions inspirées, sans parvenir à forcer la décision, comme sur cette puissante tentative qui s'échappe de peu du cadre (35e), dans la foulée de la plus grosse occasion d'un premier acte décevant, une frappe de Lampard bien détournée par M'Bohli (33e).Loin du compte comme la plupart de ses coéquipiers, à l'image d'un Gerrard perdu sur son côté gauche et d'un duo Heskey-Rooney étonnament passif, le milieu de terrain de Chelsea tente de sonner la charge dès la reprise, même si ce sont bien les Verts qui confirment leurs bonnes dispositions. Mais les troupes de Saadane ne profitent pas de leurs opportunités, notamment sur coup franc (Yebda 50e, Yahia 58e), et ce sont les Anglais qui ont alors une belle occasion d'ouvrir le score, gâchée par un mauvais choix de Gerrard (54e). Le capitaine de Liverpool et ses partenaires sont toutefois de mieux en mieux au fil des minutes, et obtiennent de plus en plus de corners. Les entrées en jeu de Wright-Phillips puis de Defoe vont amener un peu plus de vivacité, alors qu'Heskey, juste avant de céder sa place, parvient à obtenir un corner sur un trop rare tir (70e). Boudebouz, bien en vue même si parfois trop brouillon, cède alors sa place à Abdoun pour les dernières minutes, mais aucune formation ne parvient à se montrer dangereuse, malgré des ultimes opportunités pour Belhadj (91e) et Defoe (93e), triste conclusion d'une bien morne soirée. Décidément...