L'alerte Rougerie

  • A
  • A
L'alerte Rougerie
Partagez sur :

La grave blessure d'Aurélien Rougerie, qui s'est fracturé la malléole du péroné avec arrachement des ligaments internes, est une catastrophe pour Clermont. L'ASM devra se passer de son trois-quarts emblématique jusqu'à la fin de la saison, après avoir déjà subi la rupture des ligaments croisés de Thomas Domingo le mois dernier. Et quatre mois avant le Mondial, l'équipe de France tremble, évidemment.

La grave blessure d'Aurélien Rougerie, qui s'est fracturé la malléole du péroné avec arrachement des ligaments internes, est une catastrophe pour Clermont. L'ASM devra se passer de son trois-quarts emblématique jusqu'à la fin de la saison, après avoir déjà subi la rupture des ligaments croisés de Thomas Domingo le mois dernier. Et quatre mois avant le Mondial, l'équipe de France tremble, évidemment. Aurélien Rougerie s'est fait très mal, et pourrait du même coup faire très mal à l'équipe de France. Victime d'un plaquage de Yannick Jauzion, un de ses coéquipiers chez les Bleus, le trois-quarts clermontois laissait croire dans un premier temps que sa blessure n'était pas si grave, en tenant à rester sur le bord de la touche avec une simple poche de glace sur le pied. Mais le verdict est tombé: d'après le site officiel de l'ASM, Rougerie souffre "d'une fracture spiroïdale de la malléole du péroné avec arrachement des ligaments internes et devra être opéré". Rien que ça. La 32e minute de ce match perdu par Clermont à Toulouse (6-15), lors de la 26e et dernière journée de la saison régulière de Top 14, pourrait donc coûter très cher. Evidemment, elle prive les Jaunards de leur catalyseur jusqu'à la fin de la saison. Même si celle-ci devait se prolonger jusqu'au 4 juin, date de la finale du championnat. Mais rien ne dit que Rougerie sera rétabli d'ici le 9 septembre, date du début de la Coupe du monde. Ce fâcheux contretemps tombe très mal, alors que Marc Lièvremont annoncera mercredi sa liste des 30 mondialistes. Un mois après Domingo... La poisse semble en tout cas coller aux basques des champions de France et de leurs internationaux. Un mois après l'autre grave blessure de Thomas Domingo, qui s'est rompu les ligaments croisés du genou, l'ASM plante une nouvelle épine dans le pied du sélectionneur national et de tous les supporters des Bleus. Et pour ceux de Clermont, c'est carrément un cataclysme. Devant Biarritz, les champions de France n'aborderont pas leur match de barrage à Michelin de la meilleure des façons. Après le Top 14, il sera temps pour Clermont de mesurer à quel point ce geste malheureux de Jauzion - qui a écopé d'un carton jaune sur l'action - aura été préjudiciable. Le Toulousain pourrait ruminer de sacrés regrets pour son équipe nationale, si les malheurs de Rougerie devaient étendre sa période d'indisponibilité à plus de quatre mois. Julien Pierre, Julien Bonnaire, Alexandre Lapandry ou Morgan Parra doivent maintenant se méfier de ce qui ressemble fort à une malédiction pour les internationaux français de Clermont.