L'Albanie, une terre hostile

  • A
  • A
L'Albanie, une terre hostile
Partagez sur :

L'équipe de France se déplace ce vendredi à Tirana pour y affronter l'Albanie. Cinquièmes du groupe D, les coéquipiers de Lorik Cana ont absolument besoin d'une victoire pour se relancer dans la quête d'une deuxième place synonyme de barrage pour le prochain Euro. Les Bleus doivent se méfier des Kuq e Zinjtë qui sont invaincus à domicile en match officiel depuis plus de deux ans.

L'équipe de France se déplace ce vendredi à Tirana pour y affronter l'Albanie. Cinquièmes du groupe D, les coéquipiers de Lorik Cana ont absolument besoin d'une victoire pour se relancer dans la quête d'une deuxième place synonyme de barrage pour le prochain Euro. Les Bleus doivent se méfier des Kuq e Zinjtë qui sont invaincus à domicile en match officiel depuis plus de deux ans. Ancien joueur du Paris Saint-Germain (2002-2005), puis de l'Olympique de Marseille (2005-2009) où il connut même l'honneur de porter le brassard de capitaine, Lorik Cana est incontestablement le joueur le plus connu de la sélection albanaise. Après avoir évolué la saison dernière à Galatasaray, il a rejoint cet été la Lazio Rome où figurent trois Français, Djibril Cissé, Abdoulay Konko et Modibo Diakité. Et contre les Bleus vendredi, c'est encore lui qui, brassard au biceps, mènera les Albanais à la baguette, aux côtés de l'autre star de l'équipe, Erjon Bogdani. Après six journées, l'Albanie est actuellement cinquième et avant-dernière de son groupe avec huit points. Relégués à cinq longueurs des Bleus, les Kuq e Zinjtë doivent absolument réagir ce vendredi afin d'espérer accrocher les barrages de l'Euro 2012 (la dernière participation de ce pays au Championnat d'Europe des nations remonte à 1968). Avec 7 points obtenus sur 9 possibles à la maison, les hommes de Josip Kuže ont pourtant de quoi gêner leurs adversaires. D'autant plus que le Qemal Stafa Stadium (19 600 places) sera comble vendredi et les supporters albanais sont connus pour être plutôt chauds. Pour preuve, la dernière défaite albanaise à domicile en compétition remonte au 6 juin 2009 et une victoire 2-1 du Portugal de Cristiano Ronaldo. La Slovénie s'est imposée 2-1 à Tirana en février dernier, mais lors d'un match amical). "C'est une équipe qui va tout faire pour nous battre, pour créer l'exploit. Sur les deux matches que j'ai vus, l'Albanie, surtout à domicile, donne beaucoup de coeur" a expliqué Laurent Blanc lundi, en conférence de presse à Clairefontaine. Ce déplacement chez la 57e nation mondiale risque donc d'être délicat pour les Bleus qui n'ont pas oublié le match nul concédé en Biélorussie (1-1), dans des conditions quasi similaires (équipe adverse au jeu ultra défensif, et ambiance hostile). Mais le sélectionneur n'a pas non plus oublié que son équipe a remporté la dernière confrontation entre les deux nations. C'était en novembre 1990 et l'Equipe de France s'était difficilement imposée à Tirana (1-0), grâce à un but inscrit par Basile Boli. Un joueur avec qui le "Président" formait la charnière centrale aux côtés de Bernard Casoni dans le cadre d'un 3-5-2 désormais obsolète.