L'AJA choisit Fournier

  • A
  • A
L'AJA choisit Fournier
Partagez sur :

Gérard Bourgoin a tranché. Alors que Jean Fernandez s'en est allé, et a choisi d'entraîner Nancy, le nouveau président de l'AJA a décidé de faire confiance à Laurent Fournier. Près de six ans après sa dernière expérience en Ligue 1, l'ancien Parisien revient donc aux affaires, après quelques pérégrinations du côté de Nîmes, Créteil ou Strasbourg.

Gérard Bourgoin a tranché. Alors que Jean Fernandez s'en est allé, et a choisi d'entraîner Nancy, le nouveau président de l'AJA a décidé de faire confiance à Laurent Fournier. Près de six ans après sa dernière expérience en Ligue 1, l'ancien Parisien revient donc aux affaires, après quelques pérégrinations du côté de Nîmes, Créteil ou Strasbourg. Jean Fernandez connaît le nom de son successeur. Après quelques jours de réflexion, Gérard Bourgoin, le nouveau patron de l'AJ Auxerre, a choisi de donner sa confiance à Laurent Fournier pour prendre en main la destinée du club bourguignon. Cinq ans et demi après son drôle de licenciement au Paris Saint-Germain (le club était encore troisième), l'ancien milieu de terrain revient aux affaires au sein de l'élite du football français pour tenter de relancer une équipe icaunaise moribonde l'an passé. Un défi que l'ancien Lyonnais est donc prêt à relever, lui qui a connu diverses expériences depuis son départ du PSG. Après quelques mois à Nîmes, une année à Créteil, le technicien avait pris en main le RC Strasbourg la saison dernière, avec pour objectif d'accéder à la Ligue 2. Une montée manquée de peu, au profit de Guingamp. Et une expérience qui va donc là aussi tourner court, puisque le coach a déposé sa démission mercredi matin, arguant officiellement de la perte du statut professionnel du club alsacien. Officieusement, une nouvelle mission l'attend. Après avoir décroché sa qualification pour la Ligue des champions il y a un an, Auxerre a en effet vécu un exercice 2010-2011 bien difficile, ne décrochant officiellement son maintien que lors de l'ultime journée. Charge désormais à Laurent Fournier de redonner du souffle à un effectif en fin de vie. Il devra pour cela faire sans des joueurs cadres comme Ireneusz Jelen ou Benoît Pedretti, tandis que certains comme Cédric Hengbart ou Stéphane Grichting auraient des envies d'ailleurs. Le technicien débarque seul, et sera assisté d'Alain Fiard et Bernard David, des têtes bien connues à l'AJA. Signe qu'avec Bourgoin, les anciens sont bel et bien de retour.