"L'âge d'or" du sport espagnol

  • A
  • A
"L'âge d'or" du sport espagnol
@ reuters
Partagez sur :

Championne du monde de football, l'Espagne brille dans de nombreux sports depuis plusieurs années.

Championne du monde de football, l'Espagne brille dans de nombreux sports depuis plusieurs années. La "edad de oro del deporte español", l'âge d'or du sport espagnol. Consacrée par les médias ibériques depuis quelques années, l'expression a trouvé une nouvelle illustration - sûrement l'une de ses plus belles - à l'occasion du titre de championne du monde de football décroché, dimanche, par la Furia Roja en Afrique du sud. Une (formidable) confirmation plus qu'une révélation. Depuis plus d'une décennie déjà, l'Espagne s'est affirmée comme un acteur majeur de la scène sportive internationale. Une montée en puissance que Marca fait remonter aux Jeux Olympiques d'été de 1992 organisé à Barcelone, "cet événement magique, conclu sur 13 médailles d'or [pour la délégation ibérique, ndlr], un record inégalé depuis. Ce fut le début de quelque chose de beau, de ce qu'on a appelé 'l'âge d'or du sport espagnol', s'extasie le quotidien sportif espagnol dans son édition électronique, tout à coup, nos représentants se sont rendus compte qu'ils n'étaient inférieurs à personne". Si Marca note que ce succès a pu voir le jour grâce aux "structures appropriées pour promouvoir le sport d'élite" en Espagne, le média espagnol dresse surtout la liste de ces champions qui, du football au tennis, en passant par le basket, font briller les couleurs ibériques grâce à "une bonne dose de talent". Revue d'effectif... FOOTBALL Sacrée championne d'Europe en 2008, la Furia Roja est devenue le symbole du sport espagnol triomphant après son succès en finale du Mondial 2010 en Afrique du sud, dimanche. Une performance inédite dans l'histoire du football ibérique qui fait entrer l'Espagne dans le cercle très fermé des vainqueurs de Coupe du monde (*). Revivez le sacre de l'Espagne en finale de la Coupe du monde 2010 face aux Pays-Bas (1-0 a.p.): Un succès qui doit beaucoup à la présence de nombreux joueurs du FC Barcelone (Puyol, Piqué, Busquets, Xavi, Iniesta) parmi les cadres de la formation emmenée par Vicente Del Bosque, signe que la Liga, le championnat de première division espagnole, est parmi l'un des plus performants et attractifs d'Europe actuellement. TENNIS Avec 13 joueurs classés parmi le Top 100 à l'ATP, l'Espagne imprime sa marque au tennis mondial. Symbole de cette réussite, Rafael Nadal. Le taureau de Manacor, qui trône de nouveau en tête du classement du circuit professionnel, a remporté successivement les Internationaux de Roland-Garros et de Wimbledon en 2010 après un passage à vide au cours de l'année passée suite à une blessure au genou. A 24 ans seulement, Rafa a déjà glané huit titres du Grand Chelem... Revivez les meilleurs moments de la finale de Wimbledon 2010 entre Nadal et Berdych: Le tennis espagnol jouit également de résultats probants au niveau collectif. Si l'équipe ibérique, en l'absence de Nadal, s'est inclinée en quarts de finale face à la France cette année, elle a remporté le trophée à quatre reprises au cours de la dernière décennie (2000, 2004, 2008, et 2009). CYCLISME L'Espagne possède un contingent important de cyclistes de talent. Alberto Contador en est la figure de proue. Vainqueur de son premier Tour de France en 2007, El Pistolero, également sacré sur la Grande Boucle en 2009, est le principal favori à sa succession cette année dans l'épreuve française. Revivez l'attaque de Contador dans l'ascension vers Verbier sur le Tour 2009: BASKET A 30 ans, Pau Gasol porte haut les couleurs espagnoles sur les parquets nord-américains. Avec les Lakers de Los Angeles, le Barcelonais a raflé deux titres NBA d'affilée en 2009 et 2010. S'il ne participera pas aux Mondiaux 2010 en Turquie, Gasol a vécu les sacres de l'équipe d'Espagne aux championnats du monde 2006 et d'Europe 2009. Regardez ces images de Gasol lors des Finales NBA entre les Lakers et les Celtics: FORMULE 1, MOTO Avec trois pilotes engagés sur le plateau 2010 du championnat du monde de F1 (Alonso, De la Rosa et Alguersuari), l'Espagne est particulièrement bien représentée au sein de l'élite du sport automobile. Le double champion du monde (2005 et 2006) Fernando Alonso, passé de Renault à Ferrari en 2010, figure parmi les meilleurs pilotes mondiaux. Côté moto, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, en l'absence de Valentino Rossi, dominent actuellement le championnat du monde des pilotes. (*) Seuls huit pays sont parvenus à remporter la Coupe du monde : le Brésil (5), l'Italie (4), l'Allemagne (3), l'Argentine (2), l'Uruguay (2), l'Angleterre (1), la France (1) et l'Espagne (1).