Kuusamo: Lamy Chappuis toujours en jaune

  • A
  • A
Kuusamo: Lamy Chappuis toujours en jaune
Partagez sur :

Dans des conditions difficiles, cette deuxième manche de Coupe du monde représentait un test intéressant pour Jason Lamy Chappuis au lendemain de sa belle victoire inaugurale. Si le Jurassien n'a pas su résister au retour de Félix Gottwald et Mikko Koksklien pour s'imposer, le champion olympique repart toutefois de Finlande avec son dossard jaune de leader de la Coupe du monde... Et de nombreuses certitudes.

Dans des conditions difficiles, cette deuxième manche de Coupe du monde représentait un test intéressant pour Jason Lamy Chappuis au lendemain de sa belle victoire inaugurale. Si le Jurassien n'a pas su résister au retour de Félix Gottwald et Mikko Koksklien pour s'imposer, le champion olympique repart toutefois de Finlande avec son dossard jaune de leader de la Coupe du monde... Et de nombreuses certitudes. Kuusamo se sera donc révélé être une excellente thérapie. Au lendemain d'une victoire en patron sur l'épreuve inaugurale, Jason Lamy Chappuis est une nouvelle fois monté sur le podium ce samedi, sur une piste qu'il apprécie (victoires en 2008, 2009 et donc 2010). Idéal pour bien lancer une saison post-olympique délicate à gérer, au lendemain d'un été où le jeune Français se sera posé de nombreuses questions. Difficile en effet de repartir sur le circuit de Coupe du monde, après avoir atteint à même pas 23 ans son Graal: le titre olympique à Vancouver, suivi d'un globe de cristal récompensant une saison pantagruélique. Toujours aussi à l'aise en saut (premier lors des deux jours, avec 137 m vendredi et 140 m samedi), le Franco-Américain a également confirmé ses progrès en fond, devenu selon lui fondamental avec l'évolution de la discipline: "On s'est rendu compte qu'avec le nouveau règlement et ce format saut-10 km, que le fond prenait une grande importance car on finit souvent à 5 ou 6 et tout se joue au finish. On peut faire 6e comme 1er",nous confiait-il. Impérial vendredi au moment de déposer l'espoir allemand Eric Frenzel, Jason Lamy Chappuis s'en est un peu plus rendu compte ce samedi alors que Félix Gottwald revenait comme une fusée. Des Bleus bien présents L'expérimenté Autrichien, au pied du podium la veille en raison d'un saut raté (21e), a su parfaitement profiter d'une neige très froide et de conditions propices aux purs fondeurs pour revenir et s'imposer au terme des 10 kilomètres, devançant l'inattendu Norvégien Mikko Koksklien, à l'aise en fond mais auteur d'un seul podium en Coupe du monde jusque là. Gottwald aura réalisé un véritable numéro après un passage une nouvelle fois manqué sur le sautoir (26e avec 123 m). Lamy-Chappuis, avant son départ pour la Finlande, ne s'y était d'ailleurs pas trompé, nous confiant que Gottwald serait l'un de ses principaux adversaires cette saison. Remontant deux minutes de retard, le champion olympique du sprint en 2006 aura effectivement impressionné sur la neige finlandaise. Mais le patron semble bien se nommer Jason Lamy Chappuis. Un statut conforté par ce dossard jaune de leader qu'il ne quitte plus depuis maintenant près d'un an et un week-end sur le parcours olympique de Lillehammer (le 5 décembre 2009). Emmenant dans son sillage une belle équipe de France, avec quatre combinards dans le top 20. François Braud, deuxième du saut, a certes craqué en fond, victime de ce froid polaire qui l'handicape dans sa respiration pour terminer 16e, dans le sillage de Sébastien Lacroix 14e, mais la performance collective est bien présente... Une satisfaction de plus pour Jason, avide de mener enfin "les copains" à une médaille dans l'épreuve par équipe aux Mondiaux d'Oslo en février. Année après année, Kuusamo se montre décidément porteur des plus beaux espoirs.