Kubica, une place à prendre...

  • A
  • A
Kubica, une place à prendre...
Partagez sur :

Devant l'incertitude planant toujours sur l'état de santé de Robert Kubica, gravement accidenté dimanche, et vraisemblablement forfait pour tout ou partie la saison 2011, Lotus-Renault se retrouve dans l'obligation de chercher un remplaçant au Polonais avant le Grand Prix de Bahreïn, le 13 mars prochain. Des solutions internes (Senna, Grosjean) et externes (Heidfeld, Hülkenberg...) sont envisagées.

Devant l'incertitude planant toujours sur l'état de santé de Robert Kubica, gravement accidenté dimanche, et vraisemblablement forfait pour tout ou partie la saison 2011, Lotus-Renault se retrouve dans l'obligation de chercher un remplaçant au Polonais avant le Grand Prix de Bahreïn, le 13 mars prochain. Des solutions internes (Senna, Grosjean) et externes (Heidfeld, Hülkenberg...) sont envisagées. Six mois, un an, ou plus, quelle que soit la durée de l'indisponibilité de Robert Kubica, son écurie Lotus-Renault va devoir lui trouver un remplaçant pour une très grande partie de la saison 2011, afin d'évoluer aux côtés de Vitaly Petrov dès le Grand Prix de Bahreïn (13 mars). Forcément, le baquet du Polonais est convoité, et les prétendants sont nombreux. Deux tendances se dégagent, selon l'aveu même d'Eric Boullier. "S'il faut un remplacement à court terme, nous prendrons l'un de nos pilotes de réserve. Si c'est pour plus longtemps, il faudra peut-être envisager différentes options", indiquait lundi le directeur de l'écurie d'Enstone. Clairement, Romain Grosjean et Bruno Senna, les deux pilotes de réserve, n'apparaissent pas comme des choix prioritaires, et ne devraient avoir leur chance qu'en cas d'échecs des négociations avec d'autres pilotes plus chevronnés. Dans leur course interne, difficile de savoir qui du Franco-Suisse ou du Brésilien part avec une longueur d'avance. Grosjean a pour lui une année 2010 extrêmement riche (FIA GT avec la Ford du team Matech, 24 Heures du Mans avec la même équipe, Auto GP et GP2 Series avec Dams puis pilote essayeur pour Pirelli), qu'il faut opposer avec son expérience assez faible en F1 : sept Grand Prix en 2009. Senna, lui, a disputé une saison complète en 2010, mais c'était au volant d'une modeste Hispania, là où Grosjean a évolué sur une R29 aux côtés de Fernando Alonso. Si cela devait se jouer entre les deux hommes, la lutte serait à coup sûr serrée... La rumeur Raïkkönen... Mais pour le moment, donc, il semblerait que Lotus-Renault va plutôt prospecter du côté des "recalés" de la saison 2011. En tête de liste, on retrouve Nick Heidfeld et Nico Hülkenberg. Le premier, le plus expérimenté du lot (172 GP, 12 podiums), est retraité depuis le début de l'année, mais le challenge ne manquerait certainement pas de l'intéresser. Quant à Hülkenberg, 23 ans et une pole position l'an passé avec Williams, il est pour le moment troisième pilote chez Force India, qui devra donc accepter de le libérer pour aller renforcer la concurrence. Pas gagné. "Nous avons un contrat avec Force India et nous ne prendrons pas l'initiative de contacter Renault", précise cependant Timo Gans, l'un des managers du pilote allemand, sur le Daily Mail. "Si Renault doit nous contacter, nous pourrons commencer à penser à cela. Espérons que Robert se rétablisse rapidement." Non conservé par... Force India, Vitantonio Liuzzi s'est également porté candidat. "Personnellement, je pense que la santé de Robert est la chose la plus importante. Après, il est normal que, lorsque Renault sera certaine de l'absence de Robert, une opportunité pourrait voir le jour et j'espère être choisi à la place de quelqu'un d'autre", a-t-il affirmé sur 422race.com. L'Italien aux 63 GP pour 9 arrivées dans les points ne possède pas le pedigree le plus impressionnant. Bien moins ronflant, en tout cas, qu'un autre postulant évoqué ça et là sur la Toile. Un certain Kimi Raïkkönen...