Kubica a besoin de temps

  • A
  • A
Kubica a besoin de temps
Partagez sur :

Victime d'un effroyable accident en rallye voilà neuf mois, Robert Kubica travaille avec acharnement depuis pour revenir à la F1. La mort dans l'âme, le pilote polonais s'est toutefois résigné ce mercredi à différer son retour dans le baquet que Renault lui garde bien au chaud. "Je suis arrivé à la conclusion que je ne suis pas certain d'être prêt pour la saison 2012."

Victime d'un effroyable accident en rallye voilà neuf mois, Robert Kubica travaille avec acharnement depuis pour revenir à la F1. La mort dans l'âme, le pilote polonais s'est toutefois résigné ce mercredi à différer son retour dans le baquet que Renault lui garde bien au chaud. "Je suis arrivé à la conclusion que je ne suis pas certain d'être prêt pour la saison 2012." Le 6 février dernier, la vie de Robert Kubica a basculé. Surpris dans un virage du Ronde di Andora, rallye gênois que l'intéressé parcourait en amateur, le Polonais, sérieusement blessé à la main droite notamment, a failli alors briser sa carrière. Plus de neuf mois se sont écoulés depuis et le pilote du team Renault peut se féliciter d'avoir retrouvé l'usage intégral de son bras et de sa main meurtris. Un petit miracle qui ne l'empêche pas d'être soumis à l'épreuve de la patience. La volonté, farouche pour ce qui le concerne, ne fait pas tout. Et Robert Kubica a compris qu'il ne pouvait brûler les étapes et revenir prématurément à la compétition. Pas dans une discipline aussi exigeante que la F1 en tout cas. "Même si j'ai travaillé très très dur ces dernières semaines, je suis arrivé à la conclusion que je ne suis pas certain d'être prêt pour la saison 2012, écrit-il ce mercredi dans un communiqué. C'était une décision difficile à prendre mais c'est la plus raisonnable. Je récupère de manière encourageante et les médecins sont impressionnés. J'ai juste besoin de plus de temps car je veux être à 100% avant de pouvoir piloter de nouveau." Cette sagesse, aussi douloureuse soit-elle, Eric Boullier la salue comme il se doit, à travers un nouveau communiqué: "Tout le monde dans l'équipe est déçu aujourd'hui. On espérait que Robert soit au volant en Australie au début de la saison prochaine. Mais il a pris une décision réfléchie, agissant au mieux des intérêts de Lotus Renault. En tant qu'équipe et en tant que famille, nous restons à 100% derrière lui et nous ferons tout notre possible pour l'aider." Evoquant les moyens mis à disposition du Polonais pour faciliter son retour en piste et la prolongation de contrat actuellement négociée avec le manager du pilote, le patron de l'écurie au losange ajoute: "Nous allons commencer à discuter avec quelques pilotes afin de finaliser le plus tôt possible notre line-up pour l'année prochaine. Robert remontera dans sa voiture de course lorsqu'il jugera le moment opportun." Après Nick Heidfeld, remercié après 11 courses d'intérim cette saison, le suppléant de Robert Kubica chez Renault pourrait bien être le Franco-Suisse Romain Grosjean, champion GP2 apparu à son avantage dernièrement au volant de la R31, lors des essais du Grand Prix d'Abu Dhabi. A moins que le Brésilien Bruno Senna, qui a largement soutenu la comparaison de Vitaly Petrov depuis Spa, ne conserve la confiance du losange et de ses sponsors.