Kombouaré: "Un sentiment mitigé"

  • A
  • A
Kombouaré: "Un sentiment mitigé"
Partagez sur :

Pas franchement mécontent de n'avoir pas cédé face au champion en titre dimanche soir (0-0), le coach parisien a toutefois souligné le manque d'efficacité de ses attaquants face à Lille en conclusion de la 18e journée de Ligue 1. Antoine Kombouaré a également évoqué la sortie de Javier Pastore, la rumeur David Beckham et le rendez-vous attendu à Saint-Etienne.

Pas franchement mécontent de n'avoir pas cédé face au champion en titre dimanche soir (0-0), le coach parisien a toutefois souligné le manque d'efficacité de ses attaquants face à Lille en conclusion de la 18e journée de Ligue 1. Antoine Kombouaré a également évoqué la sortie de Javier Pastore, la rumeur David Beckham et le rendez-vous attendu à Saint-Etienne. Pouvez-vous être satisfait de ce nul à domicile contre Lille ? A la fin du match, oui. A la mi-temps, il y avait la place, on a eu des possibilités pour faire mal et marquer. En fin de match, la rencontre de mercredi (contre Bilbao en Ligue Europa, ndlr) a compté dans les jambes. On a laissé un peu de jus. J'avais un sentiment mitigé à la fin du match. C'était un peu plus compliqué ensuite (en seconde période) grâce à cette formidable machine lilloise qui n'a toujours pas perdu à l'extérieur. Avez-vous tout de même des regrets ? Oui, sur l'énorme occasion de Gameiro et le coup franc de Nenê qui excelle d'habitude dans cet exercice. On doit être capable de faire mouche. En fin de match, j'en avais moins car Lille s'est créé des situations dangereuses. C'aurait été très intéressant de pouvoir gérer un avantage. Qu'en est-il de Sakho remplaçant au coup d'envoi ? C'est dimanche matin en se levant. il a ressenti une petite douleur. Mais on a réalisé une énorme performance collective défensive. C'est la deuxième fois en championnat qu'on ne prend pas de but. Après l'élimination en Ligue Europa et ce résultat nul contre Lille, peut-on dire que votre équipe est fragile ? Ou sentez-vous qu'il y a du mieux ? Ce soir (dimanche, ndlr), on a été beaucoup plus discipliné, solidaire dans les efforts à fournir sur le plan défensif. On est plus solide aussi. Mais il va falloir retrouver de la projection, aller vite de l'avant et retrouver de l'efficacité. C'est un match qui donne aussi beaucoup de satisfaction car c'est face à Lille, le champion en titre. Deux tirs cadrés sur le match, est-ce que cela est suffisant pour une formation comme le PSG ? Il faut rendre hommage à l'adversaire. On est tombé sur une belle équipe. Des deux côtés, les défenses ont pris le dessus sur les attaques. On n'a pas vu Sow, ni Cole. Nous, on a mal négocié la finition, un dribble de trop, des passes mal ajustées. On a eu pas mal de situations en seconde période avec Ménez, Nenê, Pastore et même Gameiro. On n'a pas pu aller au bout. "Qu'un joueur soit mécontent de sortir c'est normal." A cause de quoi ? Est-ce selon vous de la maladresse, de la précipitation ? De la maladresse, de la précipitation... Lille, c'est aussi un adversaire qui revient et qui gagne des duels. Ce n'est pas la meilleure défense du championnat pour rien avec des garçons comme Chedjou, Béria ou Debuchy. Avez-vous déjà fixé la date de la reprise ? Pour nous, c'est le 30 décembre mais il y a un match mercredi très important qui nous attend. On a un match de plus que Saint-Etienne et un jour de récupération de moins. Il faudra bien gérer les deux jours qui nous attendent. Dans le Chaudron, on sera attendu, il faudra répondre présent. De retour sur Montpellier au classement, vous jouerez le titre de champion d'automne mercredi à Saint-Etienne... Moi, je ne pense pas à ça. On vient de jouer trois matches en neuf jours, on va en jouer un 4e en douze jours... Il faut insister sur la récupération, les soins, retrouver des forces pour jouer mercredi un adversaire qui a repris des forces, justement, et des couleurs. Il faudra donner un dernier gros coup de collier pour pouvoir profiter de vacances méritées Pastore ne vous a pas serré la main lors de sa sortie, qu'en avez-vous pensé ? Pour moi, ce n'est pas important. L'important, c'est qu'on a fait 0-0 et qu'on aurait pu gagner le match. Qu'un joueur soit mécontent de sortir c'est normal. Gameiro a-t-il été mal servi ou a-t-il réalisé de mauvais appels ? Il a un bon ballon... Voilà, parfois c'est plus compliqué, les défenseurs sont solides... Parfois, on a qu'une occasion, ou une moitié, il faut pouvoir la mettre au fond. C'est ce qui manque aujourd'hui à Kevin. Quand vous en avez une, il faut la mettre au fond. Un petit mot sur le buzz Beckham dont on a dit qu'il serait au Parc des Princes pour le match ? Je suis concentré sur le présent, la récupération, les soins, aligner la meilleure équipe... Ce qui se passe autour...