Kombouaré: "Préoccupé, pas inquiet"

  • A
  • A
Kombouaré: "Préoccupé, pas inquiet"
Partagez sur :

Antoine Kombouaré reste fidèle à ses principes. Même si le Paris Saint-Germain n'a pas brillé contre le Bate Borisov (0-0) en 16e de finale retour de la Ligue Europa, le technicien kanak a tenu à "féliciter" ses joueurs pour "leur conviction, leur détermination et leur envie de gagner". Un coach francilien qui retient avant tout la qualification et pas forcément un fond de jeu qui n'est plus aussi varié que lors de la première moitié de saison.

Antoine Kombouaré reste fidèle à ses principes. Même si le Paris Saint-Germain n'a pas brillé contre le Bate Borisov (0-0) en 16e de finale retour de la Ligue Europa, le technicien kanak a tenu à "féliciter" ses joueurs pour "leur conviction, leur détermination et leur envie de gagner". Un coach francilien qui retient avant tout la qualification et pas forcément un fond de jeu qui n'est plus aussi varié que lors de la première moitié de saison. Antoine, considérez-vous cette qualification et ce match retour sans éclat ? C'est faux, j'ai vu une très belle équipe du PSG face à une formation difficile à manoeuvrer. Le Bate nous a posé des soucis mais on a très bien défendu. On s'est créé beaucoup de situations et j'ai beaucoup aimé le comportement de mon équipe. Bizarrement, on a le sentiment que vous aviez mieux contrôlé et développé plus de jeu à l'occasion du match aller en Biélorussie... Les joueurs ont fourni beaucoup d'efforts et je vous rappelle que, pour beaucoup, nous avions une équipe avec des joueurs qui évoluent peu. Physiquement, on a eu du mal mais on a développé beaucoup de jeu. Il y a eu beaucoup de situations offensives de chaque côté, même si on en a eu plus qu'eux. Nous avons en revanche manqué d'efficacité. "Féliciter les joueurs..." L'efficacité, c'est quelque chose que vous regrettez ce soir (ce jeudi, ndlr) ? Ce qui compte c'est qu'on soit qualifié. Je suis très content de la performance de mes joueurs. Ils ont travaillé défensivement, ont fourni beaucoup d'efforts dans le repli défensif avec Maurice et Luyindula sur les ailes, Mathieu (Bodmer, ndlr) au milieu, et Mev' (Erding, ndlr). C'est une grosse performance collective et l'essentiel, ce soir, c'était de se qualifier. Et je tiens aussi à souligner la valeur de l'adversaire. On est tombé contre une très belle équipe, qui n'a pas été pour rien cinq fois champions de Biélorussie. Le Bate Borisov dispose de très bons joueurs. Vous êtes encore en course sur trois tableaux, redoutez-vous le calendrier démentiel de votre équipe au mois de mars ? Ça me préoccupe bien sûr, même si ça ne m'inquiète pas. On prend toutes les compétitions avec le plus grand sérieux, avec la même détermination, la même conviction et la même envie de gagner. Pour cela, il faut féliciter les joueurs. Qu'est ce qui vous a inquiété le plus lors de ce match retour ? La fin de match. Quand vous vous créez beaucoup d'occasions et que vous ne marquez pas, vous n'êtes pas à l'abri d'encaisser un but. On a eu peur d'une égalisation jusqu'au bout car on n'arrivait pas à concrétiser nos actions. Vous allez jouer le Benfica en 8e de finale, que pensez-vous de cet adversaire ? Pour être très franc, j'ai zappé parce qu'on savoure déjà cette victoire, cette qualification, et qu'on poursuit avec la réception de Toulouse en championnat. On n'a pas eu le temps de penser à ça, à cette équipe lisboète. "On risque de jouer deux fois à l'extérieur" Un petit mot sur l'apparition de Kebano. Que lui avez-vous dit lors de son entrée en jeu et qu'avez-vous pensé de sa performance ? Je parle toujours des performances collectives. C'est un jeune, il est en train de faire ses classes. Il faut d'abord retenir la performance collective et la qualification du PSG. Quatre titulaires habituels étaient au repos (Nenê, Giuly, Makelele, Sakho), plus deux sur le banc (Hoarau et Jallet), allez-vous être obligé de répéter cela à l'avenir avec le calendrier ? Avec l'accumulation de matches, tous les titulaires ne peuvent pas jouer tous les matches. Il faut trouver la bonne formule pour être performant et compétitif. Si on gagne, c'est qu'on a trouvé les bons choix. Même si on prend des risques... Benfica, ça ne vous évoque toujours rien ? On risque de jouer deux fois à l'extérieur... Vous avez compris pourquoi, non ?