Kombouaré: "Plus efficace"

  • A
  • A
Kombouaré: "Plus efficace"
Partagez sur :

Vainqueur à Angers mercredi soir en demi-finale de la Coupe de France (3-1), le PSG défendra son titre au Stade de France face à Lille le 14 mai prochain. Forcément satisfait par la performance de ses troupes, l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré a tenu à saluer le comportement de ses joueurs qui ont su faire preuve d'efficacité pour doucher les espoirs angevins.

Vainqueur à Angers mercredi soir en demi-finale de la Coupe de France (3-1), le PSG défendra son titre au Stade de France face à Lille le 14 mai prochain. Forcément satisfait par la performance de ses troupes, l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré a tenu à saluer le comportement de ses joueurs qui ont su faire preuve d'efficacité pour doucher les espoirs angevins. Antoine, vous devez être satisfait de la performance de votre équipe qui a réalisé un match plein ? Un match plein, oui. Mais on a quand même été bousculé par moment. Il faut rendre hommage à cette équipe d'Angers qui a vendu chèrement sa peau. De notre côté, on fait une très belle entame de match. On a été capable de nous faciliter la tâche en marquant tout de suite, ce qui a refroidi les ardeurs de cette équipe angevine. Après, le deuxième but nous fait énormément de bien même si ils réduisent la marque. Greg fait l'arrêt qu'il faut et puis il y a ce troisième but qui nous met à l'abri et nous permet d'aborder la fin de match plus facilement. Du coup, avez-vous été inquiet ? A 2-1 oui. Je tiens d'ailleurs à saluer Jean-Louis (Garcia, son homologue angevin) pour le travail qu'il fait et la qualité de son équipe. Mais nous avons été très efficaces, très fort sur les deux contres qu'on a joués. Et puis le but de Nenê douche les espoirs d'Angers. Votre équipe est rapidement entrée dans le match et a vite joué vers l'avant. Une autre satisfaction ? Oui, c'est ce qui m'a plus dans la manière dont on a abordé ce match et dont on s'est comporté. L'idée, c'était de rendre coup pour coup. Bien sûr, il faut défendre, mais dès que l'on récupère, il faut aussi être capable de bien ressortir les ballons et surtout leur faire très mal. Je tiens donc à rendre hommage à mes joueurs. C'est un immense exploit de faire deux fois le Stade de France en espérant la même réussite même si on sait que ça va être plus compliqué parce que c'est Lille en face (le PSG avait battu Monaco l'an dernier en finale 1-0). On a l'impression que ça n'a pas été un match très engagé, dans les duels notamment. Avez-vous eu aussi ce sentiment ? Oui, on va dire qu'il y a eu moins d'intensité sur le plan défensif, même au niveau de l'impact. Il faut dire aussi qu'Angers a beaucoup de joueurs à vocation offensive. Quand vous avez Auriac et De Freitas au milieu de terrain, avec Renouard et Saivet sur les côtés et puis Charbonnier et Doré devant, ça fait beaucoup de joueurs qui pratiquent du beau jeu. Du coup, ça c'est plus joué sur le plan de l'animation offensive et on a été plus efficace qu'eux. "Peu importe le buteur, l'important c'est de gagner" Bodmer, Nenê et Hoarau qui marquent. Le PSG retrouve-t-il son allant offensif ? Il fallait être patient avec eux, qu'ils retrouvent confiance dans le travail qu'ils font et bien sûr qu'ils persévèrent. C'est une juste récompense. J'espère que cette confiance va leur permettre de marquer encore plus et nous faire gagner des matches. Avez-vous senti que Nenê courrait un peu après ce but, lui qui n'avait plus marqué depuis janvier ? Non, je ne crois pas. D'ailleurs, c'est lui qui délivre la première passe sur le but de Bodmer. Comme je le dis souvent, peu importe le buteur, l'important c'est de gagner. Nenê et tous ses coéquipiers ont compris cela, c'est pour cela qu'ils font des efforts sur le plan défensif. On a vu que contre Lyon c'était Zoumana Camara, contre Caen, Clément Chantôme et Christophe Jallet. Lille en finale le 14 mai, c'est un sacré défi ? D'abord, il y a Brest ce week-end en championnat et qui joue le maintien. J'espère qu'on va être capable de clore cette semaine avec une troisième victoire consécutive, ça serait une façon de répondre aux critiques qu'il y a eu ces derniers temps. C'est très important pour nous, pour continuer notre bonhomme de chemin en championnat. Le propre des sportifs de haut niveau, c'est se remettre en question. Avoir beaucoup d'humilité et ne se croire jamais arrivé, surtout pas. Si on rentre sur le terrain en pensant qu'on a déjà gagné le match, on se dirige vers de grosses déconvenues. Par principe, mon travail c'est de mettre en garde tout le monde, car confiance oui, mais excès de confiance égal danger. Cette victoire vous permet aussi de vous qualifier pour la Ligue Europa. Oui, ça a été l'objet de la discussion lors de la causerie. En se retrouvant en finale contre Lille, on savait qu'il y avait une place européenne au bout. C'est acquis. J'espère que ça va être une belle finale avec du jeu et des buts.