Kombouaré: "On a été solide"

  • A
  • A
Kombouaré: "On a été solide"
Partagez sur :

Satisfait de la performance de ses joueurs, à qui il tire un "grand coup de chapeau", Antoine Kombouaré a surtout apprécié la bonne tenue de sa défense après la victoire du PSG contre Sochaux (2-1), samedi soir au Parc des Princes, lors de la 20e journée de Ligue 1. "On n'avait plus grand-chose dans le réservoir mais tout le monde a fait le boulot", a souligné l'entraîneur parisien.

Satisfait de la performance de ses joueurs, à qui il tire un "grand coup de chapeau", Antoine Kombouaré a surtout apprécié la bonne tenue de sa défense après la victoire du PSG contre Sochaux (2-1), samedi soir au Parc des Princes, lors de la 20e journée de Ligue 1. "On n'avait plus grand-chose dans le réservoir mais tout le monde a fait le boulot", a souligné l'entraîneur parisien. Antoine, les quatre premiers du classement ont gagné ce soir (samedi), est-ce une bonne nouvelle pour vous ? Ah non, surtout pas ! Parce que l'idée, c'est quand même de gagner pour augmenter le capital points et surtout creuser l'écart sur les poursuivants car il y en a forcément qui vont y laisser des plumes dans ce championnat. Vous mettez tout de même la pression sur l'OM avant son match, dimanche, contre les Girondins de Bordeaux... On ne se préoccupe pas de ce que font les adversaires. Ce qui est important, ce qui m'intéresse, c'est qu'on puisse gagner nos matches. S'il y en a qui veulent regarder ce que font les autres... Moi, ça ne m'intéresse pas. Je m'intéresse à ce qu'on fait, à la qualité que l'on met pour gagner nos matches, c'est l'essentiel. Que retenez-vous de cette rencontre avec une première période bien différente de la deuxième ? Il faut féliciter les joueurs qui ont fait un gros, gros match, tant sur la première que la deuxième période. On a pris cette équipe de Sochaux à la gorge. On les a poussés à la faute. Bien sûr, on fait des fautes. Ça a été dur car on prend un but contre le cours du jeu, sur leur première occasion. Mes joueurs ont eu du mental, ont fait preuve d'une force de caractère pour revenir au score et prendre l'avantage. Dans cette seconde période, il faut leur tirer un grand coup de chapeau car on a reculé, un peu trop à mon goût, mais on a été solide défensivement. On n'avait plus grand-chose dans le réservoir. Tout le monde a fait le boulot. Pour preuve, je n'ai pas vu beaucoup d'occasions pour Sochaux, pour ne pas dire aucune, à part une sortie d'Edel devant Ideye... On a été très costaud défensivement et, après, on aurait pu marquer ce troisième but. C'est un gros match de notre part. Votre équipe ne devrait-elle pas gérer mieux ses efforts ? On devrait, mais on devrait surtout tuer les matches. Dans l'esprit, je suis pour aller de l'avant, c'était l'objectif qu'on s'était fixé. Sur la durée, et sur le nombre de matches, il faut continuer à mettre la pression sur l'adversaire, à aller de l'avant, à faire peur à l'adversaire et à le faire craquer. C'est important ce soir de voir qu'on est capable de sortir vainqueur de matches accrochés. Les altercations avec Nenê, c'est un problème de comportement ou la faute de l'arbitre ? Moi, je ne vois pas de souci. Nenê a un jeu pour provoquer beaucoup. C'est normal qu'il y ait donc quelques frictions avec les adversaires. Je ne vais pas lui demander de changer son jeu, surtout pas. Et les arbitres sont là pour le protéger, comme tous les joueurs offensifs qui créent le spectacle. Qu'il continue à jouer comme il sait faire et pousser les adversaires à la faute pour obtenir des coups de pied arrêtés, tant mieux. "Envie de retourner au Stade de France" Quelle est la raison de la titularisation de Clément en lieu et place de Makelele ? Il y a des choix à faire avec pas mal de rendez-vous importants. "Maké" n'a pas joué ce soir, mais il se tient prêt pour mardi (demi-finale de Coupe de la Ligue contre Montpellier, ndlr). Pensez-vous récupérer Bodmer contre Montpellier ? C'est possible même si je ne veux pas trop précipiter les choses. Là, il est en train de fournir de gros efforts au niveau de l'entraînement donc c'est important de savoir comment il va récupérer. Ce n'est que le début des matches retour, il ne faut pas faire n'importe quoi. Il y a encore beaucoup de matches qui nous attendent. Une qualification pour une finale au Stade de France peut-elle avoir une incidence sur la suite de votre championnat ? J'ai du mal à répondre à ce genre de question. Je ne sais pas ce qui va se passer mais on va tout faire pour se qualifier. Attendons de voir le résultat de ce match pour voir ce qui va se passer. On ne peut pas anticiper. On y va pour livrer un gros match car c'est un objectif important. On est à un match du Stade de France. On a envie d'y retourner, c'est le cas de Montpellier aussi. Etes-vous frustré par la performance d'Erding ? (il coupe) Ah non... Pourquoi frustré ? Il fait un très gros match. Contre Lens, il avait déjà été énorme. C'est vrai qu'il lui manque simplement l'efficacité devant le but. Moi, c'est le genre de matches que j'aime le voir faire. Il a fait mal à la défense avec ses courses, ses appels. Il a fait beaucoup d'efforts pour les autres même s'il n'a pas eu beaucoup d'occasions pour marquer. Je suis très content. Il est en train d'élargir son registre avec un jeu très intéressant sur les décrochages. Il est capable de jouer en pivot et est techniquement de plus en plus solide. Il est énorme sur le plan physique avec les courses qu'il multiplie. Guillaume (Hoarau) s'est procuré des situations, Nenê aussi. Il fait un travail de sape même si je sais qu'il serait encore plus heureux s'il marquait. Mais moi, je suis déjà très heureux.