Kombouaré, leader limogé

  • A
  • A
Kombouaré, leader limogé
Partagez sur :

Le titre honorifique de champion d'automne n'aura pas sauvé Antoine Kombouaré. L'entraîneur du Paris Saint-Germain a été limogé ce jeudi, au lendemain de la 12e victoire de la saison en Ligue 1 du club de la capitale, à Saint-Etienne (1-0). Le choix des dirigeants qataris et du directeur sportif Leonardo ne manquera pas d'alimenter la polémique. D'autant que le coach du PSG avait le soutien de son vestiaire.

Le titre honorifique de champion d'automne n'aura pas sauvé Antoine Kombouaré. L'entraîneur du Paris Saint-Germain a été limogé ce jeudi, au lendemain de la 12e victoire de la saison en Ligue 1 du club de la capitale, à Saint-Etienne (1-0). Le choix des dirigeants qataris et du directeur sportif Leonardo ne manquera pas d'alimenter la polémique. D'autant que le coach du PSG avait le soutien de son vestiaire. C'est une drôle de façon de remercier son entraîneur, lequel a amené, mercredi soir, le club de la capitale au titre honorifique de champion d'automne. Antoine Kombouaré n'aura reçu aucun cadeau de la part de sa direction, si ce n'est une lettre de licenciement au pied du sapin de Noël. Dans une société qui vante la méritocratie, avouons que ça fait tâche. On savait l'entraîneur du Paris Saint-Germain en sursis, ce dès le soir de la première journée et d'un couac à domicile face à Lorient (0-1). L'épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête a fini par tomber ce jeudi, selon France2, lorsque Leonardo lui a annoncé la nouvelle. Le leader de la Ligue 1, avec l'impressionnant total de 40 points à mi-championnat, se retrouve donc sans entraîneur. Kombouaré le savait-il déjà la veille, quand le PSG venait de décrocher sa 12e victoire de la saison sur les pelouses hexagonales à Saint-Etienne ? Ses déclarations d'après-match le faisaient sentir. "Je suis un coach comblé et je savoure cette première place, encore plus au PSG, avait-il expliqué devant les caméras d'Orange Sport. Je n'ai pas de regrets, on travaille, on est là. Quelles que soient les décisions, j'assume. J'accepte la décision." Une décision prise dans les hautes sphères, entre les dirigeants qataris et Leonardo donc, qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d'encre. Quels arguments ? Déterminés depuis sa prise de fonctions à introniser un entraîneur de renom, l'état-major parisien a finalement décidé d'évincer Kombouaré, arrivé à Paris l'été 2009, à l'issue d'un mois de décembre que le PSG aura terminé invaincu en Ligue 1. Une période plutôt mal choisie tant la défaite concédée au Vélodrome (0-3) ou la piteuse élimination en Ligue Europa semblaient plus propices à une telle décision. Reste qu'il ne faut pas chercher d'explications sportives quand la logique économique prend le pas sur le reste. Les explications des dirigeants, attendues dans la journée, ne manqueront pas d'intérêt, à défaut d'arguments sans doute. Et les supporters du club de la capitale, voire les joueurs qui en majorité soutenaient leur entraîneur, y seront très attentifs. Kombouaré limogé, le PSG va devoir préparer l'après durant cette trêve de Noël. Qui sera le nouvel homme fort du plus gros budget de l'élite avec Lyon (150 millions) ? Les noms ronflants vont certainement circuler jusqu'à l'annonce officiel du successeur. Un successeur qui aura une sacrée pression sur les épaules. Imaginez un instant que Paris ne soit pas champion de France le 20 mai prochain. Même pas sûr que cela ferait sourire Kombouaré dont le bilan cette saison, en Ligue 1 du moins, est difficilement contestable.