Kombouaré déjà sous surveillance ?

  • A
  • A
Kombouaré déjà sous surveillance ?
Partagez sur :

La saison a tout juste débuté que de premières rumeurs évoquent déjà un départ d'Antoine Kombouaré. Alimentées par L'Equipe qui, citant jeudi des "sources proches de QSI", l'actionnaire majoritaire du club, explique que l'entraîneur parisien ne passerait pas le mois d'août si le PSG ne remportait pas ses deux prochains matches de L1. Le tout sur fond de contacts entre Leonardo et Carlo Ancelotti.

La saison a tout juste débuté que de premières rumeurs évoquent déjà un départ d'Antoine Kombouaré. Alimentées par L'Equipe qui, citant jeudi des "sources proches de QSI", l'actionnaire majoritaire du club, explique que l'entraîneur parisien ne passerait pas le mois d'août si le PSG ne remportait pas ses deux prochains matches de L1. Le tout sur fond de contacts entre Leonardo et Carlo Ancelotti. Deux matches et Antoine Kombouaré serait-il déjà sur la sellette ? Certes, le Paris-SG, en s'inclinant au Parc des princes face à Lorient (0-1) avant de réussir une prestation plus convaincante à Rennes (1-1), n'a pas connu un début de championnat à la hauteur de l'investissement de son nouvel actionnaire majoritaire, Qatar Sports Investments (QSI), qui a lâché 82 millions d'euros sur le marché des transferts - dont 42 pour le seul Javier Pastore (qui pourrait débuter jeudi soir en barrages aller de la Ligue Europa chez la formation luxembourgeoise de Differdange). Mais faut-il pour autant déjà sacrifier un homme qui n'a pas encore eu le temps de faire monter la mayonnaise ? C'est pourtant la thèse défendue par certains qui, la saison à peine lancée, mettent déjà la pression sur l'ancien coach de Valenciennes. Info ou intox, L'Equipe évoquait ainsi mercredi des contacts établis entre le directeur sportif du club, Leonardo, et l'Italien Carlo Ancelotti, libre depuis qu'il a été remercié de Chelsea en fin de saison dernière et très proche du Brésilien, qu'il a longuement côtoyé à Milan. Rebelote jeudi: le quotidien sportif en remet une couche en titrant à la une "L'ultimatum de Leonardo". De quoi s'agit-il ? Selon nos confrères, qui évoquent des "sources proches de QSI", Leonardo, mais aussi Nasser al-Khelaïfi, le président du conseil de surveillance du club, auraient décidé de se séparer d'Antoine Kombouaré si le PSG ne parvenait pas à remporter ses deux prochains matches de championnat. D'abord dimanche face à Valenciennes au Parc, ensuite le week-end suivant à Toulouse. Le sort de Kombouaré scellé avant le début de saison ? Apparu contrarié après le nul concédé en fin de match samedi dernier au stade de la Route-de-Lorient, l'ancien milieu de terrain parisien veut des résultats et rapidement. D'où, sans doute, les débuts un rien précipités de l'Argentin Javier Pastore jeudi soir à Differdange, alors que l'intéressé n'est arrivé dans la capitale que depuis une grosse dizaine de jours. Pas évident dans la mesure où Antoine Kombouaré, qui refuse de répondre aux questions sur son avenir, n'a disposé de son groupe en entier que tardivement, en raison du retard pris par l'officialisation de l'arrivée de Leonardo, qui a longtemps bloqué tout transfert. Depuis, les choses se sont accélérées, avec les signatures successives de Jérémy Ménez, Milan Bisevac, Salvatore Sirigu, Blaise Matuidi, Mohamed Sissoko et Javier Pastore. Reste pour l'entraîneur à créer des automatismes, mais également à modifier son système de jeu, le 4-4-2 s'accommodant plus difficilement de la présence - indispensable au vu du prix dépensé - de l'ancien joueur de Palerme. Leonardo, qui connaît bien le foot, et à un degré moindre les dirigeants qatariens, en sont certainement conscients. Ce qui n'empêche pas ces rumeurs d'ultimatum de circuler, donnant la curieuse impression que le sort d'Antoine Kombouaré a déjà été scellé avant même le début de la saison, comme celui de Robin Leproux avant lui. L'avenir très proche dira certainement si elles sont fondées ou non. Il est en revanche déjà clair que le rendez-vous face à Valenciennes dimanche vaudra son pesant d'or du côté de la capitale...