Kombouaré, c'est de nouveau tendu

  • A
  • A
Kombouaré, c'est de nouveau tendu
Partagez sur :

La marge est minime. Infime, même. Depuis l'arrivée de Leonardo à Paris, la situation d'Antoine Kombouaré semble fluctuer relativement rapidement. Une chose est sûre, le Brésilien ne fait aucun mystère de son envie d'enrôler à terme un entraîneur plus reconnu que le Kanak. Si Ancelotti ne viendra pas à court terme, il n'en reste pas moins que l'entraîneur du PSG doit plus que jamais convaincre. En gagnant. Et bien...

La marge est minime. Infime, même. Depuis l'arrivée de Leonardo à Paris, la situation d'Antoine Kombouaré semble fluctuer relativement rapidement. Une chose est sûre, le Brésilien ne fait aucun mystère de son envie d'enrôler à terme un entraîneur plus reconnu que le Kanak. Si Ancelotti ne viendra pas à court terme, il n'en reste pas moins que l'entraîneur du PSG doit plus que jamais convaincre. En gagnant. Et bien... Au moins, il n'est pas dupe. Antoine Kombouaré connaît bien les rouages du football. Cet été, en voyant arriver les Qatariens, il s'était dit qu'il se pourrait bien qu'il aille voir ailleurs. Cela n'a finalement pas été le cas et s'il s'est retrouvé embarqué dans ce projet superbe pour un Paris Saint-Germain capable de recruter à coup de millions afin de monter au plus vite une équipe compétitive, ce n'est pas sans une contrepartie logique. Les joueurs sont arrivés, « Casque d'or » est donc resté mais il doit désormais composer avec un Leonardo tout puissant sur le plan sportif. Or, le Brésilien n'aura qu'une patience très limitée. Il faut donc des résultats immédiats, c'est le cas puisque le Paris Saint-Germain pointe en tête du championnat avec 3 longueurs d'avance sur Montpellier, 6 sur Lille et 7 sur Lyon mais les envolées entrevues face à Valenciennes (2-1), Toulouse (3-1), Montpellier (3-0) ou Lyon (2-0) se sont essoufflées. Et à la première baisse de régime, la tension est remontée d'un coup. Une sorte de piqûre de rappel face à un jeu jugé insuffisamment abouti. De fait, les prestations sont moins réussies ces derniers temps. Ancelotti, ce n'est pas pour tout de suite L'accumulation des matches, la fatigue ont été mises en avant. Mais la réalité de certains échanges au sein du quatuor offensif prouve que le collectif n'est pas encore en place. Pour bien jouer ensemble une équipe a besoin de temps. Les premières prestations ont donné un avant-goût alléchant et il est désormais difficile d'accepter moins. Manque de chance pour Kombouaré, c'est sans doute au pire moment, à Bordeaux, un stade qui ne réussit pas au PSG, à la fin d'un marathon complexe à gérer, que tous les pontes du club se sont déplacés... Et ce qu'ils ont vu n'a pas été incroyable, loin de là. Alors, certes, les rumeurs ont repris mercredi mais Carlo Ancelotti a rapidement démenti reprendre en mains les destinées du PSG. Pas à court terme en tout cas. Son passage à Paris a réveillé les rumeurs de l'été dernier. L'entraîneur italien a, pour cette fois, passé son chemin. Cela n'empêche que Leonardo aimerait retravailler un jour avec lui. Antoine Kombouaré a forcément entendu ce message. Sa marge de manoeuvre est de nouveau restreinte. Pas sûr qu'elle soit un jour confortable...