Kombouaré allume Gourcuff

  • A
  • A
Kombouaré allume Gourcuff
Partagez sur :

LIGUE 1 - Antoine Kombouaré (entraîneur du PSG) n'a pas du tout apprécié les propos tenus par Christian Gourcuff (coach de Lorient) à l'encontre de Claude Makelele.

Antoine Kombouaré est en colère et l'a fait savoir. L'entraîneur du PSG n'a pas du tout apprécié les propos tenus lundi par son homologue lorientais Christian Gourcuff, qui, après le match disputé entre les deux équipes samedi (1-1), s'en est violemment pris à Claude Makelele, qu'il accuse d'être protégé par les arbitres. Antoine Kombouaré n'a pas caché sa colère à l'encontre de l'entraîneur lorientais, Christian Gourcuff, lundi sur les ondes de RMC: "Je suis très fâché et je viens monter au créneau contre les propos de (Christian) Gourcuff", a indiqué en préambule l'entraîneur du PSG."Il est irrespectueux, dépasse les limites et va avoir affaire à moi. Il y a des choses que je ne peux pas accepter. On doit respecter l'homme et sa carrière. Gourcuff, il faut lui dégonfler son cigare. Je suis très fâché. On peut tout dire du joueur mais c'est interdit d'attaquer l'homme. Il faut que Gourcuff parle football et arrête de se prendre pour un autre. J'ai l'impression que ce mec-là est aigri. Est-ce qu'il a un souci ? Excusez-moi de parler avec mes mots à moi mais ce genre de mec mérite des claques dans la gueule".Le coach parisien est très remonté contre son homologue breton qui a jeté un pavé dans la mare lundi dans les colonnes de L'Equipe en dénonçant, deux jours après le match nul entre le PSG et Lorient (1-1), la mansuétude des arbitres de Ligue 1 à l'encontre de Claude Makelele, qui selon lui "n'est pas arbitré comme les autres (...) Depuis qu'il est de retour en L1, il bénéficie d'une impunité. Makelele n'était pas comme ça lorsqu'il était en pleine possession de ses moyens. Mais c'est souvent le cas des joueurs en fin de carrière.""Je lui ai laissé deux messages"Cette nouvelle polémique sur l'arbitrage survient une semaine après celle portant sur le comportement du président lyonnais Jean-Michel Aulas, venu faire une visite dans le vestiaire arbitral à la mi-temps d'OL-PSG (1-1), ce qui avait déjà provoqué une vive réaction de la part d'Antoine Kombouaré sur l'antenne d'Europe 1.Le technicien originaire de Nouvelle-Calédonie a par ailleurs expliqué avoir tenté de joindre Christian Gourcuff pour s'expliquer avant d'intervenir dans les médias: "Je lui ai laissé deux messages et il ne m'a toujours pas rappelé". Il confie également comprendre en partie l'énervement de l'entraîneur breton à l'issue du match, mais regrette que ce dernier s'en soit pris à l'"intégrité du joueur": "Qu'il dise à la fin du match, et ça je peux le comprendre, que Claude Makelele a commis beaucoup de fautes, qu'il a parfois été à la limite et qu'il mérite le rouge sur l'action contre Sigamary Diarra, pas de souci. A chaud on peut réagir comme ça, je sais de quoi je parle. Mais je n'accepte pas qu'il s'attaque à l'intégrité d'un joueur, mon joueur en l'occurrence. Quand il dit qu'il est dépassé et n'a plus rien à faire sur un terrain, je dis stop".Une nouvelle polémique qui devrait entraîner une réaction de la part de la Ligue de Football Professionnelle (LFP), qui a annoncé récemment vouloir prendre des mesures pour réguler la violence dans les stades.