Kolo Touré dopé ?

  • A
  • A
Kolo Touré dopé ?
Partagez sur :

Kolo Touré a été pris dans les mailles du filet de la lutte anti-dopage. Pour prendre les devants, Manchester City a d'ores et déjà confirmé l'information, qui lui est parvenue par le biais de la Fédération anglaise, et suspendu son joueur jusqu'à nouvel ordre. Pour le moment, la substance en cause n'a pas été révélée. Mais l'Ivoirien risque jusqu'à deux ans de suspension...

Kolo Touré a été pris dans les mailles du filet de la lutte anti-dopage. Pour prendre les devants, Manchester City a d'ores et déjà confirmé l'information, qui lui est parvenue par le biais de la Fédération anglaise, et suspendu son joueur jusqu'à nouvel ordre. Pour le moment, la substance en cause n'a pas été révélée. Mais l'Ivoirien risque jusqu'à deux ans de suspension... Le football en général, et la Premier League en particulier, ne sont pas souvent touchés par des cas de dopage. La question n'est pas de savoir si les contrôles manquent de rigueur, s'il devrait normalement y avoir autant de cas de sportifs pas tout à fait clairs que dans d'autres sports... Toujours est-il que Kolo Touré, le défenseur ivoirien de Manchester City, a été contrôlé positif. L'affaire est suffisamment sérieuse pour avoir provoqué une réaction immédiate du club, qui a pris les mesures qui s'imposaient. Les Citizens ne veulent visiblement prendre aucun risque. Dans un communiqué publié sur son site officiel, Manchester City "confirme que la Fédération a informé Kolo Touré qu'un "échantillon A" de sa provenance a été contrôlé positif à une substance spécifiée". Le hic, c'est qu'il est pour le moment impossible de savoir quelle est, justement, cette fameuse "substance spécifiée". Malgré le seul échantillon A, qui présage donc d'un échantillon B à venir pour confirmer ou infirmer les premières observations, City a d'ores et déjà suspendu son joueur. Peut-être un dopage indirect... "En conséquence, le joueur est suspendu de toute participation aux matches de l'équipe première, et des autres équipes du club, jusqu'à la fin de la procédure en cours. A ce point, le club ne fera pas d'autre commentaire." Voilà qui a le mérite d'être clair. Cette décision assez ferme de la part du club prouve peut-être que le tort reproché à Kolo Touré est important, puisqu'en interne, la substance concernée a très probablement été communiquée aux dirigeants. Et le fait que cette position ait été prise avant même une éventuelle contre-expertise ne fait que renforcer les doutes. Toutefois, la BBC précise que selon l'Agence mondiale anti-dopage, une substance spécifiée est "davantage susceptible de faire l'objet d'une explication non liée au dopage". En clair, la substance retrouvée dans les analyses de Kolo Touré est interdite, mais il est tout à fait plausible qu'elle ne lui ait pas servi directement à se doper. En attendant, aucune autre précision n'a été effectuée. Les deux interrogations principales demeurent: quelle est donc cette substance, et quand les résultats de la contre-expertise seront-ils communiqués ? En admettant, bien sûr, que City et/ou Kolo Touré la réclament.