Koller, clap de fin

  • A
  • A
Koller, clap de fin
Partagez sur :

Miné par des problèmes physiques à répétition, Jan Koller a décidé ce mercredi de mettre un terme à sa carrière. A 38 ans, le meilleur buteur de l'histoire du football tchèque (55 buts en 91 sélections) a marqué l'histoire du ballon rond par son physique atypique tout autant que par son redoutable sens du but.

Miné par des problèmes physiques à répétition, Jan Koller a décidé ce mercredi de mettre un terme à sa carrière. A 38 ans, le meilleur buteur de l'histoire du football tchèque (55 buts en 91 sélections) a marqué l'histoire du ballon rond par son physique atypique tout autant que par son redoutable sens du but. Jan Koller, c'est avant tout une taille célèbre, 2m02, et un crâne rasé tout aussi caractéristique visant à masquer une calvitie apparue de façon trop précoce. Fort d'un physique atypique, l'attaquant tchèque a terrorisé bon nombre de défenseurs adverses à son apogée sportive, au début des années 2000. Champion de République Tchèque (avec le Sparta Prague), de Belgique (avec Anderlecht, deux fois) puis d'Allemagne (avec le Borussia Dortmund), le natif de Lhota a fait le bonheur de nombreux supporters de longues années durant. Sa carrière a véritablement décollé en 2002, lorsqu'il atteint avec Dortmund la finale de la Coupe de l'UEFA (défaite face au Feyenoord) tout en étant sacré Outre-Rhin. Appelé pour la première fois en sélection nationale en 1999, lors d'une rencontre face à la Belgique, Jan Koller a été de l'épopée tchèque à l'Euro 2004, disputé au Portugal. Aux côtés des Nedved, Rosicky, Cech et autres Baros (meilleur buteur de la compétition), le géant tchèque détonne dans un rôle d'attaquant pivot qui lui sied à merveille. Malheureusement, l'aventure se termine en queue de poisson après une cruelle défaite en demi-finale face aux futurs champions d'Europe grecs (1-0 a.p.). La suite est plus délicate pour Koller, dont l'efficacité offensive ne cessera de décliner au fil des saisons, la faute à de trop nombreuses blessures. Son passage à l'AS Monaco, de 2006 à 2008, n'a d'ailleurs pas laissé une trace indélébile dans l'esprit des supporters monégasques. Ce sont d'ailleurs les pépins physiques qui ont eu raison de l'attaquant tchèque, auteur d'une dernière pige réussie dans les rangs de l'AS Cannes entre janvier 2010 et mai 2011. Il a ainsi terminé, à 38 ans, troisième meilleur buteur du dernier championnat de National avec 16 unités (devancé par David Suarez (SC Bastia, 20 buts) et Thibault Giresse (EA Guingamp, 21 buts). Ce mercredi, Koller a exprimé à l'agence de presse tchèque CTK les raisons de sa décision d'arrêter une carrière bien remplie: "Depuis avril, j'en ai marre. D'abord, j'ai eu des problèmes avec un mollet. Et puis ensuite il y a eu quelque chose au coeur. Et quand j'ai commencé la préparation pour cette saison, je me suis fait un claquage à la cuisse."