Kobe montre le chemin

  • A
  • A
Kobe montre le chemin
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Avec 31 points, Bryant a mené les Lakers vers la victoire sur Utah (104-99).

NBA - Avec 31 points, Bryant a mené les Lakers vers la victoire sur Utah (104-99).LA Lakers - Utah 104-99Los Angeles mène la série 1-0. Prochain match mardi à Los Angeles.Lebron James n'a donc pas le monopole de l'exploit et de la douleur. Alors que la star de l'Ohio a fêté, samedi, son nouveau titre de MVP par une nouvelle performance de choix face aux Celtics, et ce en dépit d'une gêne récurrente au coude droit le perturbant depuis le début des playoffs, Kobe Bryant a fait fi de son doigt cassé à la main droite ou de son genou douloureux pour livrer, face à Utah, une prestation plus en rapport avec ses standards en playoffs. Peu ou prou discret lors du premier tour contre le Thunder, KB24 a en effet retrouvé son costume de héros pour la manche d'ouverture de la demi-finale de Conférence face aux Jazz.Une fois encore, Pau Gasol n'a certes pas démérité avec un nouveau double-double mesuré à 25 points et 12 rebonds, mais c'est bien Kobe Bryant qui a porté les siens vers la victoire. Car plus encore que ses 31 points à 12 sur 19 aux tirs, c'est en effet son final en fanfare qui a fait la différence. Les Jazz avaient pourtant cru faire le plus dur en effaçant les 14 points de débours constatés dans le deuxième quart, puis en passant devant dans le dernier quart pour mener 92-89 à l'entame des quatre dernières minutes. Hélas pour les Mormons, c'était sans compter sur un Kobe Bryant retrouvé et auteur de 11 points en à peine plus de trois minutes. Juste le temps d'enquiller notamment deux tirs à mi-distance, un layup en pénétration malgré la faute. Ajoutez-y cinq lancers pour sceller pour de bon le sort du match et la victoire californienne était bien validée...Aussi, Bryant pouvait bien recevoir les félicitations de tous et faire du Kobe en expliquant "C'était très dur, mais c'est quand ça devient vraiment dur que je dois entrer en action et aider l'équipe." Pour autant, le succès des champions en titre ne pourrait se limiter à la flambée du MVP des dernières Finals. Autre motif de satisfaction pour les troupes de Phil Jackson, les certitudes défensives affichées dans le money-time ont également permis aux Lakers d'oublier le mauvais passage du banc californien. Alors que les Mormons avaient profité de l'absence des habituels tauliers de Los Angeles au début du quatrième acte pour passer un 12-1 à leurs hôtes, ils ont ensuite dû se contenter d'un maigre panier lors des quatre dernières minutes.Et c'est bien ce qu'entendait retenir Phil Jackson. "On a sûrement moins de facilités, moins de marge que la saison passée, mais l'équipe sait aller à l'essentiel et faire les efforts pour ne pas se mettre en danger." Car en remportant cette première manche de demi-finale de Conférence, les Lakers ont peut-être déjà fait le plus dur. Tout du moins, si l'on s'en réfère à la statistique édifiante dont peut s'enorgueillir Phil Jackson: ses équipes n'ont en effet jamais perdu une série débutée par une victoire, le cas s'étant déjà produit à 45 reprises...Et le Jazz sait de quoi il en retourne puisque les hommes de Jerry Sloan restent sur deux éliminations en deux ans face à ces mêmes Lakers, au premier tour l'an dernier et au même stade il y a deux ans. Après avoir fait forte impression face aux Nuggets, le collectif mormon a pourtant une nouvelle fois été à la hauteur puisqu'ils ont été cinq à terminer à plus de 14 points, les deux leaders montrant le bon exemple avec 18 points-12 rebonds de Carlos Boozer et 24 points-8 passes de Derno Williams. Sans réussite face à KB24, donc.