Kobe Bryant réveille les Lakers

  • A
  • A
Kobe Bryant réveille les Lakers
Partagez sur :

NBA - Les Lakers se sont imposés face aux Hawks (118-110) grâce à l'efficacité de Kobe Bryant (41 pts).

Battus il y a deux jours par Dallas, les Lakers ont rectifié le tir dimanche face aux Atlanta Hawks. Les champions en titre se sont en effet imposés 118-110, grâce notamment aux 41 points de Kobe Bryant. Carmelo Anthony a fait encore mieux avec les Denver Nuggets en inscrivant 42 points face à Memphis (133-123).Le match de la nuitLes Lakers ont de la ressource. Les Hawks en général et Joe Johnson peuvent en témoigner après leur visite dominicale au Staples Center. Impeccable tout au long du premier quart, mettant notamment particulièrement à mal la défense de Kobe Bryant au point d'y scorer 18 points et de permettre aux Hawks de rester au contact de leurs hôtes, l'ancien Sun semblait bien parti pour une prestation mémorable face aux champions en titre. Las, c'était sans compter sur un simple ajustement tactique, Ron Artest, débarqué cet été à L.A. en qualité de spécialiste défensif, libérant en effet Bryant du dossier Johnson...Dès lors, l'artificier des Hawks allait devoir se contenter des miettes, Artest le serrant de si près qu'il allait marquer moitié moins de points dans les trois quarts suivant pour terminer à 27 points à 8 sur 16 aux tirs. De son côté, le MVP des dernières Finals allait passer 19 points aux Hawks dans le troisième quart, les Lakers en profitant pour inscrire 18 points de rang et prendre 23 points d'avance à l'entame de la dernière ligne droite. Le sort de la rencontre était joué... Les Hawks s'essayaient bien à un rapproché dans le quatrième acte, obligeant même Phil Jackson à relancer Bryant et Bynum après avoir vu leurs visiteurs revenir à dix longueurs à l'entame des cinq dernières minutes, mais les Californiens n'avaient pas de mal à sceller pour de bon la victoire grâce à un ultime effort de Bryant. Il en aurait toutefois fallu plus pour contenter l'exigeant Phil Jackson. "On est encore incapable de rester compétitif tout au long d'un match. On perd encore trop facilement notre concentration." regrettait notamment le coach aux dix bagues de champions.Les FrançaisDimanche à oublier pour la colonie bleue de sortie. Car des quatre Français attendus, il n'y a finalement eu que Joakim Noah pour fouler les parquets de la Ligue. Mais l'intérieur tricolore n'a rien pu faire pour empêcher la défaite des siens à Miami. Installé dans le cinq majeur, Noah a bien mis à profit ses 30 minutes de jeu pour compiler 10 points à 4 sur 7 aux tirs et 7 rebonds et se montrer à son avantage en défense sur Jermaine O'Neal, mais il en aurait fallu plus pour permettre à Chicago de l'emporter, le Heat s'imposant 95-87 et demeurant ainsi invaincu après trois rencontres.De quoi mettre certes du baume au coeur à son représentant tricolore Yakhouba Diawara, qui a en revanche dû se contenter de suivre du banc la rencontre face à la franchise de l'Illinois. Et le constat est identique pour Johan Petro... Car si les Nuggets ont enchaîné avec un troisième succès en autant de matches, cette fois face aux Grizzlies 133-123, l'ancien Palois en a en effet été quitte pour un nouveau «DNP, choix de l'entraîneur». Enfin, le Magic en est lui aussi à trois victoires en trois matches, mais si Mickael Pietrus n'a pas été de la partie à Toronto où les Floridiens l'ont emporté 116-125, c'est en raison de symptômes grippaux qui l'ont obligé à rentrer à la maison...Statistique: 10000Si la soirée a été faste pour les artificiers, Kobe Bryant étant notamment imité par Carmelo Anthony et OJ Mayo, auteurs de 42 et 40 points lors de la confrontation entre Nuggets et Grizzlies, c'est à Dwyane Wade que l'on doit la performance statistique du jour. En inscrivant 25 points face aux Bulls et plus particulièrement un lancer enquillé à la fin du troisième quart, le natif de Chicago a en effet franchi la barre des 10000 points en carrière, devenant même le premier à passer ce cap sous l'uniforme du Heat! Une performance d'autant plus remarquable que parmi les 42 joueurs en activité ayant atteint ce plateau symbolique, seuls Allen Iverson et LeBron James ont été plus rapides, Wade n'ayant eu besoin, pour le faire, que de 397 matches de saison régulière.