Klose, l'autre "Bombardier"

  • A
  • A
Klose, l'autre "Bombardier"
Partagez sur :

Ses statistiques au Bayern ont beau être banales, pour ne pas dire médiocres, Miroslav Klose reste à ce jour l'un des plus redoutables attaquants allemands du moment. A 32 ans bien tassés, l'intéressé ne cesse de le démontrer en sélection. Double buteur face au Kazakhstan samedi encore, le Polonais de naissance peut désormais prétendre à rejoindre Gerd Müller dans la légende du football germanique. L'Australie pourrait bien apporter de l'eau à son moulin, mardi.

Ses statistiques au Bayern ont beau être banales, pour ne pas dire médiocres, Miroslav Klose reste à ce jour l'un des plus redoutables attaquants allemands du moment. A 32 ans bien tassés, l'intéressé ne cesse de le démontrer en sélection. Double buteur face au Kazakhstan samedi encore, le Polonais de naissance peut désormais prétendre à rejoindre Gerd Müller dans la légende du football germanique. L'Australie pourrait bien apporter de l'eau à son moulin, mardi. Auteur de deux premières saisons honorables à Munich, sanctionnées de dix buts en 27 et 26 apparitions, Miroslav Klose a vu son rendement plonger, inexorablement, depuis deux ans. S'il a su rester efficace en coupes, nationale ou européenne, l'ancien goleador du Werder, qui fut crédité de 53 buts en 89 matches à son passage brémois, n'est plus l'épouvantail de la Bundesliga qu'il a été. A ses trois réalisations en 25 sorties la saison passée, le Polonais d'origine n'a pu ajouter qu'un but en 13 opportunités - et six titularisations - depuis le début du présent exercice. Un bilan évidemment indigne d'un international. Seulement voilà, ce n'est pas par charité que Joachim Löw continue d'appeler l'intéressé en sélection. Sous le maillot de la Mannschaft, Miroslav Klose n'a rien perdu de sa diabolique précision. Sur la saison en cours, celui qui fut sacré meilleur buteur du Mondial 2006 peut se targuer d'avoir déjà inscrit neuf buts en six rencontres pour le compte de son pays. En tête du classement des canonniers des éliminatoires de l'Euro 2012 au côté du Néerlandais Klaas-Jan Huntelaar - avec huit réalisations au compteur - "Miro" a encore frappé deux fois, samedi soir, contre le Kazakhstan. Un doublé signé sur la pelouse de ses premiers exploits professionnels, à Kaiserslautern. Sur les traces de Müller Non content d'avoir alors ouvert et clôturé une marque de 4-0 synonyme de cinquième victoire consécutive de la Mannschaft - donc de qualification quasiment acquise, déjà, pour le Championnat d'Europe des Nations 2012 - Miroslav Klose s'est rapproché plus encore du mythe Gerd Müller, auteur de 68 buts en 62 sélections dans les années 70. Si son ratio n'est évidemment pas comparable, ses 61 réalisations pour 107 capes font de lui une véritable légende en puissance. "Maintenant que je suis si proche, je veux naturellement le dépasser, confiait ce week-end l'homme aux 14 buts en Coupe du monde (soit autant que Gerd Müller, justement, et un de moins que le recordman Ronaldo). J'en ai déjà parlé avec lui et il ne sera pas en colère si je le dépossède de son record. Il m'a assuré qu'il serait même heureux pour moi. De toute façon, il est et restera le "Bombardier", personne ne pourra jamais le détrôner." Dans les chiffres, c'est néanmoins le challenge qui s'offre désormais à Miroslav Klose. Et l'Australie, attendue mardi soir à Moenchengladbach pour une confrontation amicale, pourrait bien contribuer à ses dépens à cette entrée au panthéon allemand.