Klitschko pour ne pas changer ?

  • A
  • A
Klitschko pour ne pas changer ?
Partagez sur :

Après Wladimir Klitschko-David Haye puis Aleksandr Povetkin-Ruslan Chagaev, les poids lourds sont de nouveau à l'honneur, ce samedi soir, à Wroclaw. Chez lui, le Polonais Tomasz Adamek défie l'Ukrainien Vitali Klitschko, pour le championnat du monde WBC. Encore une partie de plaisir pour l'aîné des Klitschko ?

Après Wladimir Klitschko-David Haye puis Aleksandr Povetkin-Ruslan Chagaev, les poids lourds sont de nouveau à l'honneur, ce samedi soir, à Wroclaw. Chez lui, le Polonais Tomasz Adamek défie l'Ukrainien Vitali Klitschko, pour le championnat du monde WBC. Encore une partie de plaisir pour l'aîné des Klitschko ? Dans la famille Klitschko, le frère aîné est demandé: Vitali ! Un peu plus de deux mois après la victoire aux points de son frangin Wladimir devant le Britannique David Haye, à qui il désire aussi botter les fesses ("J'aimerais le prendre sur le ring et lui faire mordre la poussière", a-t-il signifié à ESPN), c'est à son tour de boxer. Pour le championnat du monde WBC des poids lourds, titre dont il est le détenteur depuis le 11 octobre 2008. Face au Polonais Tomasz Adamek, son challenger officiel. "Je vais avoir une surprise très spéciale samedi (en direct sur Orange sport dès 22h55) pour un adversaire particulier", a laissé entendre l'Ukrainien, lors d'une conférence de presse cinq jours avant le combat du 10 septembre, dans le tout nouveau stade Miejski, à Wroclaw en Pologne. Là-bas, devant 42 000 spectateurs, Vitali Klitschko (40 ans) et Tomasz Adamek (34 ans) feront la publicité du prochain Championnat d'Europe de football, co-organisé par la Pologne et l'Ukraine: "C'est fantastique de réunir un Polonais et un Ukrainien pour le premier événement sportif en vue de l'Euro 2012", s'enthousiasme Klitschko, qui devrait disputer encore deux ou trois duels avant de prendre sa retraite. Mais pas que. Déjà champion du monde WBC des mi-lourds et IBF des lourds-légers, Adamek (44 victoires, dont 28 par KO ; 1 seule défaite face à l'Américain Chad Dawson) tentera de réussir son nouveau pari, celui, assez fou d'ailleurs, d'être sacré dix-huit mois seulement après son entrée dans la catégorie reine. "Je suis parfaitement préparé, ma volonté est très forte", déclare le natif de Zywiec, au style explosif. Cependant, son envie de bien faire conjuguée à sa vitesse d'exécution lui suffiront-t-elles à renverser la montagne Vitali Klitschko (2,02 mètres contre 1,87 mètre pour Adamek), qui défendra son titre pour la septième fois ? Difficile d'y croire. Même si le Polonais est un dur au mal, qu'il aura le soutien du public. Même si l'Ukrainien (42 victoires, dont 39 par KO ; 2 défaites), et c'est tout à son honneur, a été beaucoup plus préoccupé récemment par la situation politique dans son pays que par la boxe (il souhaite participer aux élections législatives l'an prochain et a écrit une lettre officielle au président Viktor Ianoukovitch) et qu'il affirme: "C'est l'un de mes plus durs combats de ces dernières années. Pour mon frère et moi, Tomasz est actuellement le meilleur poids lourds."