Klinsmann limogé !

  • A
  • A
Klinsmann limogé !
Partagez sur :

Jürgen Klinsmann n'est plus l'entraîneur du Bayern Munich. L'ancien sélectionneur de la Mannschaft a été démis de ses fonctions lundi matin. La faute à une défaite de trop contre Schalke 04 ce week-end (0-1). C'est Jupp Heynckes qui le remplacera jusqu'à la fin de la saison.

Jürgen Klinsmann n'est plus l'entraîneur du Bayern Munich. L'ancien sélectionneur de la Mannschaft a été démis de ses fonctions lundi matin. La faute à une défaite de trop contre Schalke 04 ce week-end (0-1). C'est Jupp Heynckes qui le remplacera jusqu'à la fin de la saison.Le Bayern n'avait pas connu une telle révolution de palais depuis treize ans. A cette époque, Otto Rehhagel, nommé à la tête de l'équipe neuf mois plus tôt, avait été remercié et suppléé par Franz Beckenbauer, alors président depuis peu. Une bonne alternative puisque le Kaiser avait mené ses troupes jusqu'à la victoire en Coupe de l'UEFA, aux dépens des Girondins de Bordeaux.Ce scénario rêvé, malgré une trame de fond similaire, ne se reproduira pas cette saison. Jeté de la scène européenne par un Barça autrement calibré (0-4, 1-1), le Bayern n'a guère plus que la Bundesliga pour sauver les apparences d'un exercice 2008-2009 qui, fait rarissime, n'a jamais vu Munich prendre les commandes du classement outre-Rhin. C'est notamment pour cette raison, que la direction du Bayern a choisi de se séparer de son entraîneur ce lundi.Heynckes, le retour gagnant ?"A la lumière des derniers résultats, le staff a jugé que les objectifs minimaux fixés étaient compromis et a décidé d'agir en conséquence", peut-on ainsi lire dans un communiqué diffusé sur le site internet du club. A l'issue de la déconvenue enregistrée samedi par ses joueurs face à Schalke 04 (0-1), l'ancien Monégasque a donc été licencié.Très vite controversé à Munich en raison de son approche avant-gardiste du football, avec son staff pléthorique et ses choix tactiques parfois déconcertants, Jürgen Klinsmann quitte néanmoins la Bavière en laissant derrière lui un nouveau centre d'entraînement ultra-moderne: le gros point positif de son mandat de dix mois.Relégué aujourd'hui à trois longueurs simplement du leader Wolfsburg, le Bayern qu'il abandonne ce lundi à l'expertise de Jupp Heynckes n'a en outre rien d'un cadeau empoisonné. Pour peu que celui qui compte déjà deux titres de champion à la tête du club à son palmarès (en 1989 et 1990) sache insuffler une nouvelle dynamique dans les rangs du Bayern, les Ribéry et consorts pourraient bien décrocher la timbale en fin de saison.