Kirilenko au CSKA

  • A
  • A
Kirilenko au CSKA
Partagez sur :

Dix ans après l'avoir quittée, Andreï Kirilenko retourne en Russie. L'ailier du Utah Jazz (30 ans, 2,06 m), qui tournait la saison dernière à 11,7 points et 5,1 rebonds de moyenne par match, a signé un contrat de trois ans avec le CSKA Moscou. Un club où il avait déjà évolué juste avant de rejoindre la NBA.

Dix ans après l'avoir quittée, Andreï Kirilenko retourne en Russie. L'ailier du Utah Jazz (30 ans, 2,06 m), qui tournait la saison dernière à 11,7 points et 5,1 rebonds de moyenne par match, a signé un contrat de trois ans avec le CSKA Moscou. Un club où il avait déjà évolué juste avant de rejoindre la NBA. L'exode se poursuit. Alors que ce mardi se tient une réunion très importante concernant la poursuite du lock-out, qui fait cesser toute activité au sein de la NBA depuis le 1er juillet et risque de retarder le coup d'envoi de la saison régulière, un nouveau joueur de gros calibre a décidé de quitter les Etats-Unis en attendant que la grève patronale soit terminée. Andreï Kirilenko, surnommé "AK47", s'est engagé pour trois ans en faveur du CSKA Moscou, où il avait évolué entre 1998 et 2001. Comme le meneur des New Jersey Nets Deron Williams, qui a rejoint le Besiktas Istanbul, ou d'autres éléments sous contrat en NBA, l'ailier du Utah Jazz dispose d'une clause de sortie qui lui permettra de retourner à Salt Lake City dès que le conflit entre joueurs et propriétaires de franchises sera réglé. Sauf que dans son cas, cette clause n'est que d'une durée d'un mois. Au-delà, il devrait donc rester au sein d'un effectif moscovite de plus en plus impressionnant sur le papier. L'armada du CSKA "Quand le lock-out a démarré, on trouvait inapproprié de faire signer un joueur avec le risque qu'il parte en cours de saison, a expliqué le président du CSKA, Andrei Vatutin, sur le site du club. Mais après, on a décidé de faire une exception dans le cas d'Andrei. C'est un joueur spécial pour le CSKA et le basket russe. D'abord, il a déjà joué pour le club. Ensuite, le meilleur joueur d'un pays devrait jouer pour le meilleur club de ce pays. [...] Selon moi, il n'y a pas d'inconvénients à ce qu'il vienne. Même s'il nous quitte dans un ou deux mois - tout dépendra de sa volonté - il jouera plusieurs matches avec nous, et sa présence nous sera bénéfique." Médaillé de bronze avec la Russie cet été à l'Euro 2011, et élu dans le meilleur cinq de la compétition, Andreï Kirilenko a prouvé qu'il avait encore de belles années devant lui, même si ses dernières saisons sous le maillot du Utah Jazz ont été moins réussies que les premières. L'ailier international (30 ans, 2,06 m), All-Star en 2004 et désigné MVP de l'Euro 2007, tournait en 2010-11 à 11,7 points et 5,1 rebonds de moyenne par match. Avec lui, l'armada du CSKA déjà composée notamment de Milos Teodosic, Samuel Mejia, Ramunas Siskauskas, Viktor Khryapa, Darjus Lavrinovic ou encore Nenad Krstic est taillée pour remporter l'Euroligue.