Kelleher, un pied à Bayonne ?

  • A
  • A
Kelleher, un pied à Bayonne ?
Partagez sur :

Byron Kelleher a passé jeudi après-midi à Bayonne des tests médicaux, signe peut-être d'un engagement avec le club basque. Le demi de mêlée néo-zélandais, contraint à cette visite comme tout joueur ayant paraphé un pré-contrat, s'est ensuite entretenu avec le président de l'Aviron, Michel Cacouault, et le responsable du rugby, Christian Gajan. Le Toulousain pourrait toutefois se retrouver au Stade Français.

Byron Kelleher a passé jeudi après-midi à Bayonne des tests médicaux, signe peut-être d'un engagement avec le club basque. Le demi de mêlée néo-zélandais, contraint à cette visite comme tout joueur ayant paraphé un pré-contrat, s'est ensuite entretenu avec le président de l'Aviron, Michel Cacouault, et le responsable du rugby, Christian Gajan. Le Toulousain pourrait toutefois se retrouver au Stade Français. Byron Kelleher bientôt à l'Aviron ? Ce jeudi, les signes allaient dans ce sens même si le dossier de l'ancien All Black n'est pas si simple. Le demi de mêlée a bien passé des examens médicaux à Bayonne, a confirmé le médecin chargé des tests médicaux du club basque avec lequel est lié par un pré-contrat l'ex-toulonnais. "J'ai effectivement reçu dans mon service, jeudi après-midi, Byron Kelleher pour lui faire subir une série de tests", a dit le docteur Jacques Manic, responsable du service de médecine des sports de la Clinique Lafourcade de Bayonne. L'homme aux 57 sélections avec la Nouvelle-Zélande est arrivé au Stade Toulousain en 2007 et a remporté avec lui le titre de champion de France 2008 et la Coupe d'Europe en 2010. Son départ de Haute-Garonne semble acquis, mais son nom a été associé à plusieurs clubs, dont Bayonne et le Stade Français. Il n'a pas joué avec Toulouse depuis le mois de décembre en raison d'une blessure à un mollet. Entrevue avec le président Cacouault Le docteur Manic a déclaré qu'il n'était "évidement pas question" qu'il "communique sur le fond de ces examens médicaux et encore moins sur les résultats de ces tests." "J'ai cru comprendre qu'un accord avait été passé entre les deux parties, le joueur et le club, pour qu'ils communiquent en temps voulu", a-t-il toutefois lâché. Un porte-parole de l'Aviron Bayonnais a confirmé que Kelleher avait bien passé des tests "comme tout joueur qui a signé un pré-contrat". Byron Kelleher a également "rencontré le président Michel Cacouault et le directeur du rugby Christian Gajan durant une demi-heure", a-t-il ajouté. "Ce qui compte désormais ce sont ses intentions. La balle est dans son camp et dans celui de ses conseillers. On devrait en savoir plus sans doute la semaine prochaine". Rendez-vous pris.