Kaymer touche au but

  • A
  • A
Kaymer touche au but
Partagez sur :

A la lutte avec Graeme McDowell pour finir l'année à la place de n°1 européen, Martin Kaymer a pris un avantage décisif vendredi lors du deuxième tour à Dubaï, théâtre de la finale de la saison européenne, puisque il compte désormais huit coups d'avance sur le Nord-Irlandais. En revanche, l'Allemand aura beaucoup de mal à reprendre le fauteuil de leader mondial à Lee Westwood, qui est remonté en troisième position.

A la lutte avec Graeme McDowell pour finir l'année à la place de n°1 européen, Martin Kaymer a pris un avantage décisif vendredi lors du deuxième tour à Dubaï, théâtre de la finale de la saison européenne, puisque il compte désormais huit coups d'avance sur le Nord-Irlandais. En revanche, l'Allemand aura beaucoup de mal à reprendre le fauteuil de leader mondial à Lee Westwood, qui est remonté en troisième position. Plus rien ou presque ne semble désormais pouvoir empêcher Martin Kaymer de décrocher le titre de n°1 européen. Auteur d'un bon départ jeudi à Dubaï, où se déroule la finale de la saison européenne, avec une carte de 67 (-5), le golfeur allemand est parvenu à limiter les dégâts vendredi grâce à un total de 70 (-2). Une performance qui lui permet d'occuper la quatrième place et de rester dans la course pour la gagne, mais surtout de distancer son principal rival dans la course au leadership sur le Vieux continent, Graeme McDowell, relégué dans les profondeurs du classement. A l'issue de ses deux premiers jours, le Nord-Irlandais, qui occupe la 42e place, compte en effet huit coups de retard sur Kaymer. De quoi avoir des regrets: "J'ai rapidement perdu patience. (...) Tout simplement, j'ai fait des erreurs stupides, c'est le signe de quelqu'un qui n'est pas assez solide dans sa tête". Cependant, le vainqueur de l'US Open en juin dernier ne se décourage pas pour autant: "Je vais me donner à 100% maintenant, tout n'est pas fini. Faire deux cartes de 65 est tout à fait possible". Fischer et Poulter en tête Martin Kaymer aura en revanche beaucoup plus de mal à aller chercher la place de numéro un mondial. Car, si le dernier lauréat de l'USPGA est encore en course pour la gagne dans les Emirats, Lee Westwood, qui occupe actuellement la place de leader, a récupéré les deux coups de retard qu'il avait concédés lors du premier tour. Mieux, l'Anglais compte désormais un coup d'avance sur l'Allemand et est remonté à la troisième place, à seulement un coup de ses deux compatriotes, Ross Fischer et Ian Poulter, qui se partagent pour l'instant la première place. Après avoir démarré en fanfare la veille avec une carte de 65 (-7), le Suédois Robert Karlsson a en revanche accusé le coup lors de ce deuxième tour avec un total de 75 (+3). Comme Raphaël Jacquelin, le Français le mieux classé, il est désormais aux portes du top 10, à cinq coups de la première place.