Kaymer plus fort que Woods

  • A
  • A
Kaymer plus fort que Woods
Partagez sur :

Impressionnant ce week-end à Abu Dhabi, où il s'est imposé pour la troisième fois en quatre ans en signant au passage un nouveau score total de référence, Martin Kaymer, fort de cette victoire pour sa première sortie de la saison, a dépossédé Tiger Woods du deuxième rang mondial. L'Allemand, n°1 européen en 2010, va désormais s'attaquer au trône mondial toujours occupé par Lee Westwood.

Impressionnant ce week-end à Abu Dhabi, où il s'est imposé pour la troisième fois en quatre ans en signant au passage un nouveau score total de référence, Martin Kaymer, fort de cette victoire pour sa première sortie de la saison, a dépossédé Tiger Woods du deuxième rang mondial. L'Allemand, n°1 européen en 2010, va désormais s'attaquer au trône mondial toujours occupé par Lee Westwood. Il y a du Tiger Woods en lui. "Il donne l'impression d'intimider le reste du plateau ; quand il prend la tête, c'est pour gagner", confirme Padraig Harrington, réduit au rôle de commentateur après avoir été disqualifié au matin du deuxième tour pour avoir signé une mauvaise carte la veille. Pour sa première sortie de la saison, Martin Kaymer a frappé fort. A Abu Dhabi, son "parcours maison" où il s'est déjà imposé en 2008 et 2010 et a terminé deuxième en 2009, l'Allemand a pris la tête du leaderboard vendredi pour s'imposer dimanche, après trois tours sans le moindre bogey, avec huit coups d'avance sur son premier poursuivant, le Nord-Irlandais Rory McIlroy, et un score total de -24, un record. Très régulier depuis l'été dernier, où il avait déjà remporté deux tournois de rang dans la foulée de son succès à l'USPGA, le n°1 européen en 2010, sacré en novembre dernier à Dubaï, attaque la défense de ce statut de la meilleure des manières. Mieux, Kaymer en profite pour se hisser à la deuxième place du classement mondial, devant... Tiger Woods, qui retombe pour la première fois depuis 1997 au troisième rang mondial à la veille de sa reprise, jeudi à Torrey Pines, théâtre de sa dernière victoire en Grand Chelem, l'US Open 2008. "J'espère rester devant lui le plus longtemps possible", sourit l'Allemand pour qui le Tigre reste le meilleur joueur du monde. Et pourtant, c'est bien lui qui pourrait bientôt s'asseoir sur le trône de n°1 mondial, toujours occupé par Lee Westwood malgré sa 64e place à Abu Dhabi. Pour l'heure, l'intéressé se contente d'apprécier la présence de deux Européens en tête du classement mondial, une première depuis 18 ans et un autre duo anglo-allemand, Nick Faldo et Bernhard Langer. "On a vu combien le golf européen a progressé ces dernières années, pas seulement à travers la Ryder Cup, mais aussi au vu des vainqueurs de Majeurs", note-t-il jusqu'à professer un avenir doré à son dauphin à Abu Dhabi, Rory McIlroy. "Pour Rory, ce n'est qu'une question de temps pour qu'il remporte à son tour un très gros tournoi. Je pense qu'il va gagner beaucoup de Majeurs dans le futur", estime-t-il. On est prêt à parier que d'ici là, Martin Kaymer se sera installé en tête de la hiérarchie mondiale, 25 ans après Bernhard Langer, premier n°1 mondial de l'histoire.