Kaymer est revenu de nulle part

  • A
  • A
Kaymer est revenu de nulle part
Partagez sur :

A la surprise générale, Martin Kaymer a remporté dimanche le WGC de Shanghai, avec un total de 268 coups (-20) mais surtout grâce à une dernière carte de 63 (-9). Pas que le niveau de l'Allemand, ancien n°1 mondial, soit sujet au doute... Mais le retard que ce dernier comptait sur le leader, tout autant que ses récentes performances, ne faisaient pas franchement de lui un favori. Sinon, McIlroy aussi est content.

A la surprise générale, Martin Kaymer a remporté dimanche le WGC de Shanghai, avec un total de 268 coups (-20) mais surtout grâce à une dernière carte de 63 (-9). Pas que le niveau de l'Allemand, ancien n°1 mondial, soit sujet au doute... Mais le retard que ce dernier comptait sur le leader, tout autant que ses récentes performances, ne faisaient pas franchement de lui un favori. Sinon, McIlroy aussi est content. On l'avait presque oublié, tant sa deuxième partie de saison ne fut pas à la hauteur des espérances que peut faire naître un n°1 mondial. Martin Kaymer ne l'est plus depuis longtemps, mais le potentiel d'un joueur qui a été, un jour, roi de la planète golf, est forcément immense. L'Allemand l'a prouvé à Shanghai, en s'imposant au nez et à la barbe de sept autres membres du top 10 mondial, également présents parmi les dix premiers du WGC. Grâce à une sublime carte de 63 lors du dernier tour, l'Allemand a mis tout le monde d'accord. La part belle est revenue aux joueurs européens, puisque le Suédois Fredrik Jacobson, les Nord-Irlandais Graeme McDowell et Rory McIlroy, ainsi que l'Anglais Paul Casey, suivent Kaymer au classement. Seul le Sud-Africain Charl Schwartzel, à égalité au 4e rang avec McIlroy et Casey, et l'Américain Hunter Mahan représentent les autres continents dans le top 10 final de ce dernier WGC de la saison. Et dans le même ordre d'idées, pour surfer sur la vague de l'ouverture totale du golf mondial, la victoire de Kaymer couronne un 10e joueur différent sur les 10 derniers WGC. "J'ai juste vraiment bien joué" Jacobson peut nourrir quelques regrets, puisqu'il comptait deux coups d'avance sur Louis Oosthuizen à l'entame de ce dernier tour. Mais sa carte dans le par était forcément insuffisante face à la déferlante Kaymer, tout simplement injouable dimanche. "J'ai juste vraiment bien joué, et au final je suis ravi parce que les semaines précédentes, je jouais bien mais ça ne fonctionnait pas, déclarait l'Allemand à l'issue de sa victoire, sur le site de l'European Tour. C'est super que ça arrive là, sur un World Golf Championship." En tout cas, cette saison 2011 est décidément celle de l'inattendu. Car c'est bien le terme qui convient pour qualifier ce retour gagnant de Kaymer. Pour autant, l'Allemand n'est pas le seul gagnant du week-end. McIlroy, qui peut tout de même laisser échapper quelques regrets après sa jolie carte de 65 samedi, n'a en effet pas tout perdu, loin de là. L'explication vient du vainqueur de l'US Open himself. "Cette 4e place, ce n'est pas ce que j'espérais, mais c'était une semaine solide malgré tout, commence le Nord-Irlandais sur son compte Twitter, avant de poursuivre avec la bonne nouvelle. Et je serai numéro 2 mondial lundi !" A égalité avec Lee Westwood au départ du dernier tour, McIlroy a fini en 69, alors que l'Anglais a craqué avec une carte de 74. S'il y en a un, en revanche, qui a tout perdu, il n'est pas à chercher plus loin.