Juninho tire sa révérence

  • A
  • A
Juninho tire sa révérence
Partagez sur :

C'est désormais officiel ! Juninho ne sera plus lyonnais la saison prochaine. Le Brésilien l'a confirmé, mardi, en conférence de presse. Après 100 buts et huit saisons au sein du club rhodanien ponctuées par sept titres de champion, le milieu de terrain s'est mis d'accord avec son président pour résilier son contrat.

C'est désormais officiel ! Juninho ne sera plus lyonnais la saison prochaine. Le Brésilien l'a confirmé, mardi, en conférence de presse. Après 100 buts et huit saisons au sein du club rhodanien ponctuées par sept titres de champion, le milieu de terrain s'est mis d'accord avec son président pour résilier son contrat.Juninho ne portera plus les couleurs de l'Olympique Lyonnais en match officiel. Suspendu pour le déplacement à Toulouse samedi prochain pour le compte de la 38e et dernière journée du Championnat, le Brésilien a disputé son ultime rencontre samedi dernier face à Caen, inscrivant au passage son 100e but, comme pour mieux clore d'une façon symbolique son histoire d'amour avec un club qui l'avait fait venir en 2001, en provenance de Vasco de Gama. Un an plus tard, l'OL devenait champion de France pour la première fois de son histoire, le début d'un long règne rhodanien sur le football hexagonal, auquel «Juni» a largement contribué.Par ses 100 buts, mais surtout ses 44 coups francs victorieux qui auront fait trembler tous les gardiens de France et même d'Europe avec leurs trajectoires inégalées, fruit d'une façon de frapper que seul aujourd'hui, le Ballon d'Or 2008 Cristiano Ronaldo parvient à imiter avec succès. L'Europe parlons-en, cela restera sans doute le gros point noir du passage de Juninho à Lyon.Un manque de motivation ?Visiblement, la motivation de se faire mal, de rester constamment sous la double pression des résultats et des médias, n'était plus la même pour Juninho qui, accompagné de Jean-Michel Aulas, a donc confirmé mardi, les larmes aux yeux sur le plateau d'OL TV et visiblement au bord du malaise, ce qu'il avait laissé entendre samedi dernier. De leur côté, les dirigeants lui laissaient la liberté de décider de son avenir, en dépit d'un contrat courant jusqu'en juin 2010. Juninho a décidé de prendre sa liberté et de résilier à l'amiable ledit contrat avec un club qui ne l'oubliera pas de sitôt.Trois Trophées des champions, sept titres de champion de France, une Coupe de France, tel restera gravé dans le marbre le bilan de «Juni» à l'OL, le Brésilien n'en a pas pour autant terminé avec le football, puisqu'il devrait effectuer une ultime pige rémunératrice dans le Golfe, loin, très loin, de la capitale des Gaules...