Journée noire pour McIlroy

  • A
  • A
Journée noire pour McIlroy
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - Le Nord-Irlandais dégringole au classement du British Open.

GOLF - Le Nord-Irlandais dégringole au classement du British Open. L'accalmie n'aura durée qu'une journée. Après avoir disputé jeudi un premier tour dans des conditions climatiques idéales, les golfeurs participants à la 150e édition du British Open ont dû batailler avec le vent et la pluie vendredi sur les greens de Saint Andrews, à tel point que ce deuxième tour a même été interrompu durant plus d'une heure peu après 15h30 (heure française). En tête du leaderboard la veille grâce à une carte de 63 (-9), soit le record du parcours mais aussi du Majeur égalés, Rory McIlroy n'a pas été épargné. Avec une carte de 80, soit huit coups au-dessus du par, le jeune Nord-Irlandais, âgé de seulement 21 ans, pointe désormais en 38e position. Une terrible désillusion pour l'un des favoris de l'épreuve, qui n'a quasiment plus aucune chance de l'emporter. Son dauphin Louis Oosthuizen ne s'est pas fait prier pour profiter de l'aubaine. Parti tôt dans la matinée, avant que le vent se lève, le Sud-Africain a pris la tête de l'épreuve grâce à une deuxième carte de 67 (-5), qui le place à 12 coups sous le par. Il dispose désormais d'une marge de sécurité importante sur l'Américain Mark Calcavecchia, qui, s'il a lui aussi réalisé une carte de 67, compte cinq coups de retard. L'Anglais Paul Casey, qui a réalisé une deuxième carte de 69, et son compatriote Lee Westwood, qui a été moins performant avec quatre coups de plus que lors de son premier tour (71), suivent à six coups du leader. Déjà vainqueur en 2000 et 2005 à Saint Andrews, Tiger Woods, qui figurait dans le top 10 à l'issue du premier tour, a lui aussi connu des difficultés. L'Américain est tout de même parvenu à limiter plus ou moins les dégâts avec une carte de 73 (+ 1), qui le place au quinzième rang, à huit coups d'Oosthuizen. Si la victoire sera difficile à aller chercher, le Tigre peut toujours viser le podium. Côté Français, Thomas Levet et Victor Dubuisson, déjà largués à l'issue du premier tour ne sont pas parvenus à passer le cut, alors que Grégory Havret devrait les rejoindre. Même constat d'échec pour le dernier vainqueur du Masters d'Augusta, l'Argentin Angel Cabrera, qui, avec une carte de 73 et une deuxième de 76, quitte lui aussi le tournoi.