Jourdain a toujours soif

  • A
  • A
Jourdain a toujours soif
@ Stichelbaut
Partagez sur :

VOILE - Vainqueur en 2006, Roland Jourdain sera au départ de la Route du Rhum 2010.

VOILE - Vainqueur en 2006, Roland Jourdain sera au départ de la Route du Rhum 2010. Le Vendée Globe, il a promis avoir fait une croix dessus après son douloureux abandon l'année dernière à quelques milles seulement de l'arrivée. La Route du Rhum, il ne pouvait en revanche la rater pour rien au monde. Vainqueur en 2006 de la précédente édition pour moins d'une demi-heure devant Jean Le Cam au terme d'un finale haletant autour de la Guadeloupe et après avoir réparé sa bôme en milieu de course, Roland Jourdain, qui a un temps envisagé de s'engager sur la prochaine Volvo Ocean Race avant que Véolia Environnement ne renonce, sera bien au départ, le 31 octobre prochain à Saint-Malo, de la 10e édition de cette célèbre transatlantique. Pour défendre son titre, au milieu d'une flotte une nouvelle fois dense, "Bilou" a choisi de changer de monture, prenant la barre de l'ex-BT de Sébastien Josse, loué à Offshore Challenge pour courir la saison 2010. "Je suis doublement content", déclare le Breton, toujours soutenu par Véolia Environnement. "D'une part de recourir la Route du Rhum car c'est une course que j'aime bien et qui me permet de repartir en solitaire. Et je suis aussi très heureux d'avoir pour cette occasion l'opportunité d'être sur un bateau différent et de pouvoir ainsi encore apprendre autre chose. J'ai maintenant vraiment hâte qu'il soit là pour naviguer à nouveau." Premier rendez-vous à Douarnenez C'est ce jeudi que ce plan Farr, remis en état à Cowes, sur l'île de Wight, après avoir subi une importante voie d'eau au coeur d'une tempête lors de la dernière Transat Jacques-Vabre, s'amarra au ponton à Concarneau, à côté de l'ancien Veolia Environnement. Un monocoque qui "commençait à avoir un petit peu de mal face à la génération existante notamment en vitesse de sprint, sur les allures portantes", explique Jourdain. "Avec l'ex-BT, on va désormais avoir un jouet beaucoup plus intéressant puisqu'il fait partie des bateaux les plus concurrentiels face aux unités neuves qui vont arriver. Vu de l'extérieur, il nous a toujours agacés sur l'eau ce bateau-là. C'était difficile de rivaliser avec lui en course, mais aussi lors des entraînements. Il était certes bien mené mais c'est vrai aussi que c'est une bonne monture." Un bateau que "Bilou" découvrira d'abord en équipage, avec ses hommes habituels mais aussi en compagnie de Pierre-Emmanuel Hérissé, jusqu'ici boat-captain de ce 60 pieds Open, Olivier Douillard, qui s'occupait du programme voile, Jean-François Cuzon ou encore Sébastien Josse, l'ancien skipper de ce plan Farr qui, l'intéressé l'espère, "nous apprendra ses petits secrets". "Je ne connais pas encore le bateau dans ses moindres recoins comme je peux connaître le mien aujourd'hui mais on va découvrir la machine. Je pense que je devrais réussir à m'adapter en pas trop longtemps mais c'est motivant parce que c'est tout un potentiel à découvrir et il y a de quoi faire", ajoute Jourdain. Ce dernier dispose d'un peu plus de six mois donc pour se faire la main avec, d'ici au départ de la Route du Rhum, trois courses pour s'étalonner : le Grand-Prix Petit-Navire de Douarnenez (29 avril au 2 mai), le record SNSM (du 17 au 22 juin) et l'Artemis Challenge entre Cowes et l'île de Wight (le 3 août).