Joubert réapprend à gagner

  • A
  • A
Joubert réapprend à gagner
Partagez sur :

Brian Joubert a conquis un 7e titre national, samedi à Tours. Le Poitevin qui se reconstruit depuis la claque olympique a su simplifier son programme libre afin de mieux maîtriser tous les éléments. Bien lui en a pris puisqu'il confirme son retour en forme après un programme court qu'il avait déjà remporté. Il s'impose finalement devant un Florent Amodio à côté de ses patins sur le court mais dans le coup sur le libre.

Brian Joubert a conquis un 7e titre national, samedi à Tours. Le Poitevin qui se reconstruit depuis la claque olympique a su simplifier son programme libre afin de mieux maîtriser tous les éléments. Bien lui en a pris puisqu'il confirme son retour en forme après un programme court qu'il avait déjà remporté. Il s'impose finalement devant un Florent Amodio à côté de ses patins sur le court mais dans le coup sur le libre. Je reste le patron et je ne laisserai pas ma place comme ça ! Fier de sa prestation, Brian Joubert, qui s'exprimait sur les ondes de France infos, est de nouveau dans le coup. Son capital confiance est déjà à des années lumières du « petit con » olympique comme il se qualifiait lui-même un soir de 16e place à Vancouver synonyme d'énorme claque. Ça va également mieux qu'après un bronze mondial acquis à l'orgueil et la rage... Le Poitevin qui travaille de nouveau avec Véronique Guyon s'est focalisé sur les fondamentaux pour réapprendre à maîtriser tous les éléments, se faire plaisir et ainsi briller sur la glace. Pour les prestations très haut de gamme, il conviendra de patienter encore un peu. Mais au moins, Joubert sait où il en est, il sait également qu'il lui reste encore du travail pour arriver avec la certitude de pouvoir enchaîner un programme complet sans anicroche. S'il l'a réalisé à Tours, samedi lors du programme libre, c'est en partie parce qu'il a choisi de modifier son quadruple saut en simple triple. Amodio relève la tête Un choix payant puisqu'il a réussi un programme techniquement très au point sur une Neuvième symphonie de Beethoven qui commence à vraiment lui coller à la peau. Joubert a ainsi pu régaler, transmettre de l'émotion et... gagner. En tête après le programme court, il a d'autant moins été inquiété pour la victoire finale que Florent Amodio était totalement passé à côté de son programme court. Le Francilien était 3e à 10 points de Joubert avant le libre. Plutôt que de plonger, il a au contraire relevé la tête et réussi un programme digne de ses capacités. Une première place sur le programme libre (155.34 contre 154.64 à Joubert) qui lui offre la place de vice-champion de France et qui lui permet également de repartir de Tours avec quelques certitudes. Alban Préaubert prend quant à lui la troisième place avec quasiment 30 points de retard sur le vainqueur. Avec Joubert et Amodio, le clan tricolore peut envisager les Championnats d'Europe, en janvier, avec une envie retrouvée.