Jouanno soutient Blanc

  • A
  • A
Jouanno soutient Blanc
Partagez sur :

Si l'on en croit le Journal du Dimanche, la ministre des Sports a téléphoné mercredi soir à Laurent Blanc pour lui apporter son soutien, alors que le débat sur un éventuel départ du sélectionneur de l'équipe de France continue d'alimenter l'opinion. Le JDD précise que le patron des Bleus ne paraissait pas abattu, et qu'il devrait s'exprimer jeudi soir au JT de 20 heures, ou vendredi.

Si l'on en croit le Journal du Dimanche, la ministre des Sports a téléphoné mercredi soir à Laurent Blanc pour lui apporter son soutien, alors que le débat sur un éventuel départ du sélectionneur de l'équipe de France continue d'alimenter l'opinion. Le JDD précise que le patron des Bleus ne paraissait pas abattu, et qu'il devrait s'exprimer jeudi soir au JT de 20 heures, ou vendredi. Le feuilleton continue et chaque jour diffuse un épisode nouveau. Celui de jeudi concerne la ministre des Sports. Selon une information révélée par Le Journal du Dimanche, Chantal Jouanno a pris son téléphone mercredi soir pour joindre Laurent Blanc. En mode repos en Italie, du côté de Merano, le patron des Bleus se serait vu signifier le soutien de la ministre alors que la question de son départ continue de faire débat dans l'opinion. Lilian Thuram et Patrick Vieira, ses anciens coéquipiers en sélection, champions du monde en 1998, sont montés au créneau pour le charger. Le « président », qui "n'a jamais donné l'impression de vouloir démissionner", affirme le JDD, pourrait s'exprimer très rapidement devant le petit écran: ce jeudi soir au JT de 20 heures de TF1 ou le lendemain à 13 heures. Avant ou après son passage devant les commissions chargées d'enquêter sur l'affaire dite des quotas (prévu vendredi ou samedi), révélée jeudi dernier par le site d'information Mediapart ? Blanc devrait en dire plus sur la teneur des propos adressés par Chantal Jouanno. Ce soutien signifie-t-il pour autant qu'un départ de Blanc à la tête des Bleus est dès lors non envisageable ? Avant la fin des enquêtes, cela peut-être prématuré de le dire. Le coup de fil d'une ministre est toutefois rarement anodin.